Le code source de CP/M libéré sur la Toile

LogicielsOS

Le Computer History Museum fête les 40 ans de CP/M en en publiant le code source des versions 1.1, 1.3, 1.4 et 2.0. Un système qui aurait pu devenir le numéro un du marché.

CP/M était un système d’exploitation professionnel, créé par Gary Kildall en 1974. Pour fêter les 40 ans de cette offre, Le Computer History Museum livre aujourd’hui le code source de cet OS, en versions 1.1 (1975), 1.3 (1976), 1.4 (1976) et 2.0 (1979).

Accessible sur cette page web, le code source est intéressant à plus d’un titre. Il montre une forte utilisation du langage de programmation PL/M (créé par Gary Kildall en 1972). Utilisation qui tend toutefois à décroître au fil des versions, au profit de l’assembleur, plus efficace.

Le ratage du PC

Très populaire sur les machines 8 bits (Intel 8080, Intel 8085 et Zilog Z80), CP/M a également été adapté à l’Intel 8086 des premiers PC. Un différend entre IBM et Digital Research poussera toutefois Big Blue à choisir Microsoft comme fournisseur de l’OS officiel des IBM PC. La société de Gary Kildall ne se remettra jamais de cette défaite.

Elle avait pourtant signé quelques succès d’envergure. En France, l’utilisation la plus célèbre de CP/M passait par les machines 8 bits de feu Amstrad, équipées de puces Zilog Z80. Curiosité sur les CPC, CP/M déploiera ses ailes sur les PCW de la firme anglaise, des machines très populaires chez les professionnels, du fait d’un coût d’acquisition particulièrement agressif. La logithèque CP/M de cette machine comptait – entre autres – des titres signés Microsoft et Sage.

Sur le même thème

Microsoft libère le code source du DOS et de Word pour Windows
L’OS gamer, business et embarqué FreeDOS fête ses 20 ans
Nostalgie : un émulateur pour ressusciter les vieux systèmes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur