Crypto-monnaies : la France veut étendre son modèle à l’Europe

BlockchainCloudDatacentersLegislationRégulations

La France est le premier pays de l’Union européenne à encadrer légalement l’utilisation, la création et la circulation de crypto-monnaies.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Présent à la Paris Blockchain Week, le ministre français des Finances et du Commerce, Bruno Le Maire a annoncé qu’il allait demander à l’Europe de s’inspirer de la France en matière de crypto-monnaies : « Je proposerai à mes partenaires européens de créer un cadre réglementaire unifié pour les actifs cryptographiques inspiré de l’expérience française. Notre modèle est le bon » a-t-il déclaré, dans des propos relayés par Reuters

Taxer les échanges en crypto-monnaies

Concrètement, ce modèle est au cœur de la loi adoptée la semaine dernière au parlement, et il propose de taxer les échanges en crypto-monnaies en échange d’une certification validée par l’Etat et de la sécurité des transactions pour les émetteurs et les commerçants qui s’installent en France.

Une formule gagnant-gagnant que la France est la première à mettre en place parmi les plus grandes économies. Son but : encadrer et réglementer un secteur où les investisseurs ne sont pas protégés.

Pour la France, il s’agit donc de vérifier l’origine d’une crypto-monnaie ou d’une plate-forme d’échange, et ainsi d’en garantir la régularité et la conformité pour les investisseurs. 

L’AMF en pointe contre les plateformes

L’Autorité des marchés financiers ( AMF) a dressé une liste noire  des sites proposant « des produits dérivés sur crypto-actifs ». Elle émet, en parallèle, quelques rappels : « n’investissez que dans ce que vous comprenez, obtenez un socle minimal d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui vous proposent le produit et gardez à l’esprit qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé. »

Aux Etats-Unis, la SEC (Securities and Exchange Commission) avait annoncé la couleur à l’été 2017 avec un rapport d’enquête : les « jetons » (tokens) que les investisseurs participant à des ICO reçoivent en échange de leur contribution sont assimilables à des titres ; si bien que les levées de fonds dans le cadre desquelles ils sont émis doivent généralement faire l’objet d’une déclaration aux autorités.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :
  • Crypto
  • crypto-monnaie
  • Crypto-monnaies