Démission surprise du fondateur d’Opera Software

CloudMobilitéNavigateurs

Des divergences stratégique entre le conseil d’administration et le cofondateur d’Opera poussent Jon von Tetzchner a démissionner.

Opera Software, l’éditeur norvégien du navigateur éponyme plus reconnu pour ses innovations que pour ses parts de marché, vient de perdre l’un de ses piliers. Jon von Tetzchner a démissionné vendredi dernier de son poste de « conseiller en stratégie ». Il occupait ce poste depuis 2010 après avoir laissé sa place de PDG à Lars Boilesen. Il est surtout celui qui avait fondé l’entreprise en 1995 avec Geir Ivarsøy, signale ITespresso.fr.

Dans une lettre à ses employés publiée par TechCrunch, le dirigeant d’origine islandaise explique qu’il quittera son poste le 30 juin, sans entrer dans les détails sur ses raisons. « Il est devenu clair que le conseil d’administration, les directeurs et moi-même ne partageons pas les mêmes valeurs et n’avons pas la même opinion sur la façon de continuer à faire évoluer Opera. En conséquences je suis tombé d’accord avec le conseil d’administration pour mettre fin à mon aventure chez Opera, explique-t-il. Je sens que le conseil d’administration et les directeurs sont plus concentrés sur les résultats trimestriels que moi », ajoute-t-il néanmoins. L’entreprise vise notamment les 500 millions d’utilisateurs dans le monde en 2013. Trop ambitieux?

Cette démission arrive alors que le navigateur Opera, toujours très minoritaire sur les ordinateurs (2,5 % en mai dernier selon AT Internet), prend un essor considérable sur les plates-formes mobiles. Opera Mini 5 pour iOS avait par exemple été téléchargé plus d’un million de fois en 24 heures lors de sa sortie. Le butineur pour smartphone et tablettes avait franchi les 100 millions d’utilisateurs en avril 2011. Des chiffres qui continueront de gonfler, notamment depuis la récente disponibilité de la version 6 pour les produits Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur