DevOps : 5 petits et grands changements pour 2020

DéveloppeursLogicielsProjets

Ingénierie du chaos, valeur commerciale, apprentissage continu… Les DevOps ont intérêt à réviser leur approche pour affronter les résistances.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

En 2020, l’accélération de la fréquence de livraison de projets applicatifs et de microservices devrait marquer le pas. Pour surfer sur la vague, les équipes DevOps devront réviser leur approche. C’est en tout cas le point de vue défendu par Forrester.

Selon les prévisions du cabinet d’études (en accès payant), le mouvement qui réunit développement applicatif et opérations IT va davantage s’orienter vers le client et inclure des méthodes considérées un temps comme « radicales », telle que l’ingénierie du chaos.

« Ce ‘chaos’ fou va rencontrer le monde cadré de la gouvernance, des risques et de la conformité. Car l’ingénierie du chaos est la meilleure option pour identifier les risques dans des systèmes devenus trop complexes pour être testés efficacement par d’autres moyens », a commenté dans un billet de blog Charles Betz, analyste principal chez Forrester Research.

La firme américaine livre les prévisions DevOps suivantes :

DevOps, chaos et satisfaction client

1. Baisse de la fréquence des déploiements >

Les entreprises dont l’approche DevOps est la plus avancée livrent plus fréquemment apps et services. Toutefois, globalement, « la vitesse des déploiements dans différents secteurs stagne ». En 2020, elle devrait même baisser de 5%, selon les analystes de Forrester.

Mais la vitesse ne fait pas tout. En plus de l’exigence de sécurité, la réussite des initiatives DevOps passe également par la mesure des résultats commerciaux obtenus.

2. Mesure de la valeur pour les métiers >

La performance d’une approche DevOps ne se résume pas à la vitesse et à la fréquence des deploiements. La valeur apportée aux métiers est un autre indicateur clé.

Pour appréhender l’ensemble, l’utilisation d’outils logiciels de gestion de la performance applicative en temps réel, de tests A/B pour mesurer le taux de conversion ou encore d’outils pour l’instrumentation, la mesure et le contrôle du code informatique, devrait progresser l’an prochain.

Selon une autre analyse (HBR pour Google Cloud), 86% des décideurs IT et métiers interrogés considèrent importante la rapidité de déploiement de nouvelles applications. Cependant, 10% seulement jugent réussis les développements applicatifs et mises en production rapides menés par leur organisation…

Comment mieux faire ?

3. Ingénierie du chaos et stratégie >

L’approche a été popularisée par Netflix. L’ingénierie du chaos (ou chaos engineering en anglais), qui consiste à tester la résilience d’un système distribué en production en provoquant des pannes, va devenir une alternative de choix pour identifier les risques dans des environnements complexes.

« Les changements apportés aux systèmes numériques sont de plus en plus difficiles à tester du fait de l’augmentation de la taille et de la complexité d’environnements de microservices », ont souligné les analystes de Forrester dans leur étude. « Il est donc essentiel d’évaluer et de maintenir continuellement la résilience des systèmes en production. »

Et d’ajouter : « plutôt que de répliquer des systèmes interconnectés coûteux dans des environnements d’intégration souvent dormants et de basse fidélité, il vaut mieux découvrir les modes de défaillance émergents en soumettant l’environnement lui-même à des contraintes soigneusement contrôlées. »

Les équipes devront s’adapter avec l’aide de logiciels.

4. Apprentissage continu et embarqué >

En 2020, de nouveaux outils devraient s’intégrer au pack de logiciels DevOps pour soutenir l’acquisition de savoirs et la montée en compétences des développeurs.

La finance et le commerce (retail) ne sont pas les seuls secteurs demandeurs.

5. De la finance à l’infodivertissement >

L’adoption de l’approche DevOps, déjà importante dans les services financiers et le commerce en ligne, progresse aussi fortement dans les secteurs des médias et du divertissement.

Ainsi, selon Forrester*, le nombre de développeurs employés à temps plein dans le secteur des médias déclarant avoir adopté des pratiques DevOps et Agiles est passé de 23% en 2018 à 36% en 2019. Quant à la proportion de décideurs en charge de l’infrastructure IT qui déploient des outils DevOps, elle est passée de 42% à 56% en un an.

Le mouvement devrait s’accentuer en 2020. Il est porté par « une pression croissante exercée [par le marché] pour fournir des offres ciblées, engageantes et obsédées par le client, afin de distancer la concurrence. Des organisations sportives utilisant l’analyse avancée pour améliorer l’engagement des fans aux chaînes hôtelières fournissant des chatbots pour assister leurs hôtes, les entreprises ont conscience que l’adoption du DevOps est la clé du succès de leur différenciation numérique. »

Source* : Forrester Analytics Global Business Technographics Developer Surveys, 2018 & 2019.

(crédit photo via Visual Hunt)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :
  • devops
  • Forrester