DocumentDB : le Cloud Microsoft Azure passe au NoSQL

Cloud
azure (crédit photo © HorenkO - shutterstock)

Le service NoSQL DocumentDB et un moteur de recherche ‘as a service’ font leur entrée sur le Cloud public Azure de Microsoft. Ils pourront gérer et indexer de larges ensembles de documents.

Microsoft vient d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à son Cloud public Azure. Des nouveautés annoncées par Scott Guthrie, vice-président en charge de branche ‘Cloud and Enterprise’ de Microsoft.

La première avancée est DocumentDB, un service de gestion des documents de type NoSQL. « Comme toute base NoSQL, DocumentDB est vraiment indépendant de tout schéma. Il vous permet de stocker et d’interroger n’importe quel document JSON, indépendamment du schéma des données, explique Scott Guthrie. Le service fournit une fonction d’indexation automatique, ce qui signifie que vous pouvez écrire des documents JSON, puis les interroger immédiatement, à l’aide d’une requête familière, orientée SQL, adaptée aux documents. »

Et d’indiquer que DocumentDB est utilisé depuis 2013 en interne, avec des bases de données dont la taille atteint maintenant des centaines de téraoctets, pour des millions de requêtes opérées chaque jour, dans des délais inférieurs à 10 ms.

Un moteur de recherche en mode cloud

Autre nouveauté présentée par Scott Guthrie, Search as a Service, un outil permettant de créer un moteur de recherche. La version gratuite de cette offre peut fournir trois index, avec une limite fixée à 10 000 documents. La mouture standard se montre capable d’indexer des dizaines de millions de documents, précise Microsoft.

Sur le même thème

Nouvelle panne majeure pour le Cloud Microsoft Azure

Avec Azure Machine Learning, Microsoft met de l’intelligence dans les données

Microsoft enrichit le stockage, la sécurité et le réseau du cloud Azure

Crédit photo : © HorenkO – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur