Facebook compresse la vidéo avec QuickFire

CloudLogicielsServeurs

En rachetant la start-up QuickFire Networks, Facebook met la main sur un service et une technologie de compression vidéo hors norme.

Facebook a multiplié les acquisitions cette semaine. Après le rachat de Wit.ai, un système de commandes vocales, lundi dernier début de semaine, la société de Mark Zuckerberg vient de jeter son dévolu sur QuickFire Networks.

Cette start-up de San Diego, fondée et dirigée par Craig Lee, a développé une plate-forme d’encodage de vidéos commercialisée depuis le mois de septembre sous la marque QuickFire.TV, rapporte ITespresso.fr. Plus de deux ans de développement ont été nécessaires pour finaliser cette offre qui associe matériel et logiciel dans l’objectif d’optimiser la compression et la conversion des formats. Une optimisation des fichiers vidéo visant à accélérer leur mise en ligne sans affecter leur qualité.

Un encodage multiplié par 10

QuickFire.TV s’appuie sur des serveurs rack équipés de cartes mères « maison » pouvant chacune accueillir 11 processeurs Intel Core i7 quadricœurs. Diverses couches logicielles – dont la dénommée V-Fabric – permettent de paralléliser les tâches ou encore de répartir plus efficacement la charge entre plusieurs cartes mères.

QuickFire Networks revendique une vitesse d’encodage « multipliée par 10 » face aux autres solutions disponibles sur le marché. Pour assurer la compatibilité des vidéos avec un maximum de terminaux, le système exploite des profils reposant sur des variables comme le nombre d’images par seconde, la résolution, l’audio et les niveaux de colorimétrie.

Un modèle de service ressource

Ce service vise avant tout les diffuseurs qui cherchent à publier rapidement du contenu vidéo en optimisant la consommation de bande passante. Des interfaces de programmation (API) leur permettent de créer leurs propres outils d’import de fichiers et de suivi du processus d’encodage. Le modèle économique s’appuie sur la consommation des ressources : une période d’évaluation gratuite, puis 0,10 dollar par minute traitée en définition standard ou 0,20 dollar en HD.

Il restera à voir si Facebook continuera de commercialiser l’offre où utilisera la technologie à des usages internes exclusivement. Les utilisateurs du réseau social sont effectivement encouragés à poster directement du contenu, sans passer par des plates-formes tierces tel YouTube. Les équipes de QuickFire Networks rejoindront celles de Facebook.


Lire également
Facebook at Work veut concurrencer LinkedIn et Viadeo
Facebook inquiété pour un contrôle systématique des contenus
Opera Mini 9 accélère la vidéo mobile pour réduire la facture data


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur