France Télécom et Deustche Telekom font voler en éclats leurs frontières technologiques

CloudM2M
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

France Telecom et Deutsche Telekom unissent leurs compétences techniques pour élargir les usages de leurs réseaux auprès de leurs clients respectifs, notamment au niveau de la zone transfrontalière.

L’union fait la force. A défaut d’unir leurs marchés respectifs, et néanmoins concurrentiels, France Telecom – Orange et Deutsche Telekom vont explorer des « opportunités de coopération potentielle technique », selon le communiqué au ton résolument diplomatique. Les deux opérateurs mondiaux vont démarrer des discussions préliminaires « sur des champs de coopération bien définis », cite ITespresso.fr.

Les deux opérateurs vont collaborer sur des technologies assez hétéroclites : partage de réseau mobile (RAN sharing) en Europe, expérience utilisateur du wifi en cas de déplacements à l’international, Machine-to-Machine transfrontalier, « domaines d’activités à fort potentiel de croissance » (serveurs multimédia domestiques, e-santé, véhicules connectés & services multimédia embarqués, contenus et plates-formes TV–vidéo)…

La palette est vraiment large à mi-chemin entre des problématiques d’opérateur et l’émergence de nouveaux équipements ou services pour le grand public. Le M2M transfrontalier (qualité de service, standardisation, vision « Internet des objets »…) bénéficiera de la première réalisation de cet accord bilatéral entre deux des plus grands opérateurs européens.

Les partenaires des deux opérateurs situés en France, Allemagne, Belgique et Luxembourg, pourront se joindre aux efforts d’harmonisation. Le wifi (mais aussi la jonction avec la 3G) servira de deuxième piste pour les deux groupes télécoms. Elle visera à étudier les pistes pour « améliorer l’expérience et les conditions dans lesquelles les clients d’un opérateur peuvent se connecter en Wi-Fi sur le réseau de l’autre opérateur ».

Les deux opérateurs ont bien insisté sur la dimension purement technique de cette collaboration… sans évoquer le moindre accord capitalistique ou préciser le montant de l’investissement consenti pour élaborer cette passerelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur