Free futur partenaire d’Orange dans la 4G ?

4GRéseaux
4G

Face à l’accord de mutualisation des réseaux mobiles en vue chez SFR et Bouygues Telecom, Orange pourrait se tourner vers Free pour mettre en commun leurs réseaux 4G.

Alors que les opérateurs poursuivent la construction de leurs réseaux 4G en France, la question de la mutualisation des infrastructures mobiles s’intensifie. Elle devrait se concrétiser dans les prochains mois du côté de SFR et Bouygues Telecom qui ont, cet été, engagé des discussions autour de la mise en commun d’une partie de leurs infrastructures mobiles.

Avantage concurrentiel

Si les pourparlers aboutissent, se posera alors le cas pour Orange et Free. La mutualisation des réseaux vise en effet à optimiser les ressources d’infrastructure en vue de réaliser des économies d’échelle, à terme du moins, créant ainsi un avantage compétitif que le nouvel entrant comme le leader ne peuvent se permettre d’ignorer.

« L’économie du secteur a une réalité que les décisions politiques sous-estiment », expliquait Stéphane Richard dans le cadre de l’annonce de la couverture de Paris en 4G. Le PDG d’Orange faisait notamment allusion au fait que les marchés nationaux européens n’ont peut-être pas les moyens de supporter quatre opérateurs mobiles. Un phénomène qui se révèle en Allemagne et en Italie qui passent de 4 à 3 opérateurs.

La concentration par la mutualisation

Mais rien de cela n’est en vue en France dans l’immédiat, du moins du côté des autorités réglementaires. « Si, en France, la concentration ne peut pas se faire, elle se fera par la mutualisation », estime Stéphane Richard. Qui ajoute que « l’accord d’itinérance avec Free [sur la 3G] préfigurait cette question ». Du coup, « si SFR et Bouygues Telecom vont au terme de leur accord, il ne reste plus beaucoup d’autres possibilités pour aller au terme d’une mutualisation ».

Il est donc raisonnable de s’attendre à une mutualisation des réseaux 4G d’Orange et Free Mobile. Mai à quelle échéance ? Difficile à dire. « Si la mutualisation s’inscrit dans une logique historique, nous voulons garder un avantage sur le démarrage de la 4G, rassure le dirigeant d’Orange. La mutualisation ne génèrera aucune perte. » Pour Orange du moins.

crédit photo © N-Media-Images – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Dix questions sur Orange
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur