Orange couvre intégralement Paris en 4G

4GRéseaux
Orange 4G Stéphane Richard

Plus de 500 villes bénéficieront de la 4G Orange fin septembre. L’opérateur vise les 40% de la population pour la fin de l’année.

« Paris est intégralement couvert en 4G depuis ce matin », a annoncé Stéphane Richard, PDG d’Orange, à l’occasion d’une conférence de presse. L’opérateur avait amorcé sa couverture du très haut débit de la capitale dans le quartier d’Opéra en janvier avant de l’étendre aux 1er, 2e et 8e arrondissements en avril. Une couverture partielle aujourd’hui complétée dans son intégralité : pas moins de 450 antennes 4G ont été déployées.

Paris n’est pas la seule ville à bénéficier du très haut débit. 37 agglomérations limitrophes (Aubervilliers, Levallois, Issy-les-Moulineaux, Clichy, Montrouge…) sont aussi couvertes ou le seront dans les prochaines semaines. Soit 1500 antennes. La province n’échappe pas à l’extension du très haut débit mobile chez Orange. Besançon, Caen, Brest, Aix-en-Provence… Huit nouvelles agglomérations passent sous la 4G d’Orange. Soit 2600 antennes 4G aujourd’hui déployées en France par Orange.

Pour Stéphane Richard, il était « très important d’être les premiers à couvrir Paris et l’Ile-de-France en 4G ». Un pied de nez à SFR qui annonçait, fin août, vouloir couvrir l’ensemble de la capitale pour la fin de l’année.

Etre le premier sur Paris

Etre le premier sur la 4G à Paris n’apporte pas seulement un bénéficie en terme d’image à Orange. La couverture de la capitale permettra à l’opérateur de grossir sa base d’abonnés très haut débit et de tirer parti du nouveau réseau. « Au Royaume-Uni, sur notre réseau 4G EE (co-entreprise Orange-Deutsche Telekom, NDLR), le revenu moyen par abonné est 10% supérieur à celui de la 3G, souligne Stéphane Richard. La 4G est un moyen de créer de la valeur en proposant un service supérieur et sans comparaison en terme de confort. »

Dans ce cadre, Orange met en avant sa capacité à proposer du 150 Mbit/s (LTE catégorie 4) grâce à ses 20 MHz de bande de fréquence 4G en 2600 MHz là où ses concurrents, dotés de 15 MHz, se limitent à 100 Mbit/s. De plus, l’opérateur entend offrir la meilleure couverture qualitative en complétant la vélocité des débits fournie sur les fréquences 2600 MHz avec les capacités de pénétration en profondeur dans les bâtiments du 800 MHz. Autrement dit, Orange utilise le 800 MHz en overlay du 2600 MHz dans les zones denses là où la concurrence pourrait se contenter des fréquences basses pour couvrir les zones peu denses en complément des zones denses. Un réseau mobile complété par une infrastructure en fibre optique avec des liaisons à 500 Mbit/s entre sites.

Car au-delà des usages individuels depuis les smartphones et tablettes, la 4G ouvrira de nouveaux marchés, notamment en matière de vidéo surveillance HD fixe ou mobile dont l’absence de fil autorise des déploiements rapides. Des services qui pourraient intéresser les collectivités qui n’ont pas toujours les infrastructures terrestres pour supporter le traitement et transfert des images. Des expérimentations sont en cours, notamment à Mulhouse, qui permettront à Orange de définir un nouveau catalogue de forfaits propres à ces services innovants.

40% de la population fin 2013

Orange va poursuivre le déploiement de sa 4G en France et même l’accélérer. Fin septembre, 70 agglomérations seront couvertes, soit plus de 500 villes. L’opérateur vise les plus de 40% de la population pour la fin de l’année. « Nettement en avance sur les prévisions initiales » qui étaient de 30% début 2013. Ce sera, pour Orange, un moyen de rattraper Bouygues Telecom qui ouvrira son réseau 4G national début octobre sur la bande des 1800 MHz précédemment déployée pour la 2G.

Quant aux attentes, « il y a un vrai appétit aujourd’hui, assure Stéphane Richard convaincu que dans ce secteur c’est l’offre qui crée la demande. Je fais le pari que quand on aura mis la 4G à disposition de tous, il y a aura un usage bien plus élevé qu’avec la 3G ». Orange revendique aujourd’hui 250 000 clients 4G en France et «largement» plus de 50% du marché du LTE.

Orange 4G France 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur