Fusion : T-Mobile US s’offre Sprint pour 26 milliards de dollars

5GOperateursRégulationsRéseaux

Aux États-Unis, le nouvel ensemble de 127 millions d’abonnés portera le nom de T-Mobile. Pour mieux rivaliser avec Verizon et AT&T dans la course aux services 5G.

Les pourparlers à nouveau engagés ces dernières semaines entre les opérateurs Sprint Corp. et T-Mobile US Inc ont été fructueux. Les conseils d’administration des deux opérateurs mobiles ont annoncé dimanche 29 avril leur fusion.

T-Mobile US va racheter son concurrent Sprint 26 milliards de dollars par échange d’actions. L’opération va fusionner les 3e et 4e opérateurs mobiles aux États-Unis.

C’est donc à la troisième tentative de rapprochement que les deux entreprises concrétisent leur projet. L’annonce intervenant après l’échec d’une précédente tentative en novembre 2017 et quatre ans après un premier essai abandonné au cours de l’été 2014.

T-Mobile prend l’ascendant

Le nouvel ensemble portera le nom de T-Mobile. Le groupe télécom allemand Deutsche Telekom, actionnaire majoritaire de T-Mobile US, détiendra 42% de la nouvelle entité. Il contrôlera son conseil d’administration et détiendra 69% des droits de vote.

De son côté, le japonais SoftBank Group, maison mère de Sprint, en détiendra 27%. Les 31% restants seront en Bourse.

Le rachat devrait être bouclé au premier semestre 2019. La fusion entre T-Mobile et Sprint donnera naissance à un groupe de 127 millions d’abonnés aux États-Unis. Pour mieux rivaliser avec Verizon Wireless et AT&T, 1er et 2e acteurs du marché.

Mais l’accord doit encore obtenir le feu vert des autorités de régulation. Par le passé, l’administration Obama s’était opposée au passage de quatre à trois opérateurs. L’administration Trump au pouvoir tranchera. Les marchés sont dans l’expectative. Après tout, dans un autre dossier de fusion, le Département de la justice américain conteste le rachat par AT&T du géant des médias et des contenus Time-Warner…

T-Mobile et Sprint, eux, estiment que la convergence tuyaux-contenus et la course aux services 5G dynamisent la concurrence du marché. Leurs dirigeants John Legere (T-Mobile) et Marcelo Claure (Sprint) l’expliquent dans une vidéo. Ils assurent vouloir investir 40 milliards de dollars sur trois ans.

Le nouvel ensemble, dont la capitalisation boursière dépasserait 80 milliards de dollars, réaliserait un chiffre d’affaires de 75 milliards de dollars en 2018.

(crédit photo © T-Mobile USA, Inc.)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur