Gestion de données : Qlik Data Catalyst s’ouvre à AWS

Big DataData & Stockage

Qlik Data Catalyst 4.0 (ex-Podium Data) permet aussi d’organiser, gérer et cataloguer les données sur une architecture mono-serveur, sans cluster Hadoop.

Qlik a confirmé le lancement de Data Catalyst 4.0, solution de gestion de données d’entreprise issue de l’acquisition de Podium Data, avant le rachat de Crunch Data.

L’offre est conçue pour unifier, à des fins d’analyse, des sources de données brutes et disparates. Dans sa nouvelle mouture, elle prend encore en charge Hadoop, le framework open source du Big Data, mais ne l’exige plus…

La solution cible donc les entreprises qui ne disposent pas forcément de l’infrastructure et des compétences nécessaires à la mise en œuvre de clusters Hadoop sur site.

Ainsi, « Qlik Data Catalyst 4.0 permet désormais aux clients d’organiser, de gérer et de cataloguer les données sur un serveur unique sans cluster Hadoop. En exploitant plutôt une instance Linux avec des fichiers plats gérés via HSQL », a expliqué l’éditeur de logiciels.

Stockage cloud

La solution supporte également les architectures basées sur le cloud d’Amazon et les services associés (y compris AWS EMR pour instances EC2, AWS S3 et RedShift).

Qlik Data Catalyst 4.0 inclut également :

– un nouveau moteur d’inférence de relations ;
– une intégration renforcée avec Qlik Analytics Platform ;
– une interface utilisateur optimisée.

Paul Barth, directeur Enterprise Data Management chez Qlik, s’en est expliqué.

Il s’agit de fournir à davantage d’entreprises la solution logicielle qui leur permette de « faire un meilleur usage de l’ensemble de leurs données ». Et ce qu’elles soient stockées « dans le cloud, dans un datalake ou dans un environnement datawarehouse traditionnel », a précisé l’éditeur.

Qlik étudierait aussi, selon ZDNet.com, la possibilité d’un support de Data Catalyst avec Microsoft Azure et Google Cloud Platform.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :