Les goodies de Windows 10 pour gérer le BYOD

Politique de sécuritéSécurité
Good Technology sécurité gestion mobilité BYOD (crédit photo © Adam Radosavljevic - shutterstock)

Le futur Windows renferme deux fonctions dédiées aux administrateurs de parcs permettant de restreindre les risques de fuite d’informations confidentielles depuis les terminaux mobiles

En plus d’amener une fonction permettant d’exploiter l’OS dans un système d’authentification à deux facteurs, Microsoft va déployer dans Windows 10 d’autres fonctionnalités renforçant la sécurité de l’information en entreprise. Notamment en embarquant des technologies de prévention de fuite de données (DLP), qui séparent données professionnelles et privées. Pour ce faire, Microsoft a recours à un conteneur pour isoler les informations de l’entreprise. « Les utilisateurs n’auront pas besoin de changer de mode ou d’app afin de protéger leurs données d’entreprise, ce qui signifie qu’ils pourront contribuer à garder les données d’entreprise en sécurité sans changer leurs comportements », assure Microsoft.

Administrer finement les accès VPN

Quand les données arrivent sur le terminal depuis le réseau de l’entreprise, elles peuvent ainsi être automatiquement cryptées. Lors de la création de documents, l’utilisateur doit déterminer si ces derniers relèvent du monde professionnel ou de la sphère privée, afin de leur appliquer les règles de protection adéquates. Microsoft précise que de nombreuses règles sont paramétrables, pour, par exemple, interdire les copier-coller depuis l’environnement professionnel vers le domaine privé ou gérer finement les accès VPN (en définissant les apps autorisées). L’éditeur promet encore une expérience utilisateur unique sur smartphone Windows Phone ou sur PC.

D’autre part, Windows 10, dans sa version entreprise, permettra aux administrateurs de verrouiller totalement certains terminaux, spécialement configurés par les constructeurs. Dans ce mode, seules les applications signées et approuvées par l’entreprise pourront être installées. « Seulement les applications qu’elles signent elles-mêmes, celles émanant d’intégrateurs approuvés, les apps du Windows Store, ou les trois à la fois », précise Microsoft. Un système relativement flexible conçu pour s’adapter aux politiques à géométrie variable des entreprises en matière d’usage des terminaux mobiles confiés à leurs employés.

A lire aussi :
Dix questions pour tout savoir de Windows 10

Crédit photo © Adam Radosavljevic – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur