Google interdit de Nexus One

Cloud

L’office américain des brevets vient de refuser à Google le droit d’exploiter le terme « Nexus One » déjà déposé par la société Integra Telecom.

Google pourra-t-il continuer à utiliser l’appellation « Nexus One » pour qualifier son premier smartphone en marque propre? Et même le seul terme « Nexus »? L’USPTO, l’office américain des brevets et marques, vient en effet de rejeter la demande d’enregistrement de la marque par Google.

Celle-ci, ou plus précisément le terme « Nexus », a antérieurement été déposé par le fournisseur de solution de communication Internet Integra Telecom. En connaissance de cause, Google pensait probablement pouvoir s’en tirer en justifiant de la nature différente des activités concernées (un téléphone d’un côté, des solutions de messagerie de l’autre). Mais l’USPTO a visiblement estimé que la frontière entre les deux activités était trop floue pour accorder le droit d’exploitation de la marque à l’entreprise de Mountain View.

Google dispose de 6 mois pour préparer ses arguments et contester la décision du bureau des brevets américain. Autre alternative, changer le nom du terminal. Ce qui semble aujourd’hui difficile à mettre en œuvre tant la marque est désormais installée sur le marché. Elle pourrait d’ailleurs être décliné dans un format destiné aux entreprises.

En effet, même si le Nexus One peine à trouver son public, il symbolise à lui seul la stratégie Android pour lequel ce smartphone haut de gamme servirait avant tout de vitrine technologique. L’affaire pourrait donc se conclure à l’amiable avec Integra, contre un dédommagement conséquent s’entend. Une stratégie adoptée par Apple sur l’iPhone, marque également détenue par Cisco. A la différence que la négociation avait trouvé une issue avant la commercialisation du smartphone de Cupertino.

Commercialisé le 5 janvier, le Nexus One n’aurait séduit que 135 000 personnes en plus de deux mois. A comparer aux 120 000 iPad prévendus en 24 heures. Pourtant, dans les deux cas, les ventes s’effectuent (jusqu’à ce jour) exclusivement en ligne et essentiellement sur le territoire américain. Il est vrai que, à tarifs similaires (500 dollars pour l’iPad d’entrée de gamme, 529 dollars pour le Nexus One), l’ardoise numérique d’Apple offre beaucoup plus de surface tactile…

Google aura également maille à partir avec les héritiers de Philip K. Dick qui estiment que le terme Nexus One est directement inspiré des personnages du roman Do Androids Dream of Electric Sheep? (adapté par Ridley Scott au cinéma en Bladerunner) et ont porté plainte dans ce cadre. Et aucune remarque sur le terme « Android »?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur