Google libère le code de VP8 pour la plus grande joie de Firefox

Logiciels

L’adoption de licence libre pour le VP8 de Google va permettre à Firefox de supporter un format vidéo haute définition concurrent du H.264.

La Free Software Foundation en avait rêvé. Google l’a fait. A l’occasion de sa conférence I/O 2010 de San Francisco (19 et 20 mai), le géant de Mountain View a annoncé la mise sous licence open source de son codec vidéo VP8. Une initiative désormais animée sous le projet WebM.

WebM se construit autour des formats de compression audio Ogg Vorbis et vidéo VP8. Ce dernier a été développé par Google à la suite de l’acquisition de la start-up On2 en août 2009 qui travaillait sur une technologie de compression de flux vidéo pour le web. La structure de WebM est basée sur le container Matroska (.mkv) réputé pour la qualité de ses images en haute définition. Les vidéos WebM seront cependant caractérisées par l’extension « .webm ».

Une initiative qui arrange bien la Fondation Mozilla, laquelle s’est s’empressée de rejoindre le projet WebM, comme l’annonce Mike Shaver, VP Engineering chez l’éditeur de Firefox. En effet, WebM (VP8) s’inscrit comme le concurrent direct du H.264 que la fondation se refusait d’adopter pour des raisons de code propriétaire et de licences commerciales. La diffusion de vidéos haute définition en ligne passait par le choix du Ogg Theora sur Firefox, format libre et de qualité mais peu répandu même si Google s’est récemment engagé à le soutenir en plus de l’adopter.

La libération du code de VP8 va donc permettre à Mozilla de supporter un format vidéo réputé aussi efficace que le H.264 (ou Mpeg4 AVC) pour une consommation de bande passante inférieure. De quoi alimenter massivement les contenus vidéo en haute définition pour le web, notamment à travers le HTML5 qui supporte nativement la lecture des flux audiovisuels.

D’ailleurs, les autres éditeurs de navigateurs ne s’y trompent pas. Opera Software décide également de se joindre au projet tout comme Adobe qui compte intégrer le VP8 dans Flash en plus du H.264. Si Microsoft avait déclaré qu’il ne s’opposerait pas au support de VP8 dans Internet Explorer 9 (à condition d’installer le codec adéquate sur Windows probablement), il restera à vérifier l’attitude d’Apple, qui semble pour l’heure se contenter du H.264 sur Safari. Et, bien sûr, la question ne se pose pas pour Chrome.

Oracle, Skype, Nvidia, AMD, ARM, Broadcom, Freescale, Qualcomm, Logitech, et bien d’autres sociétés figurent parmi les premiers supporters du projet WebM. Pour tester les premières vidéo encodées en WebM à partir de YouTube, suivez les instructions proposées sur cette page.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur