Google fête les quatre ans du navigateur Chrome, médaille d’or du marché

Poste de travail
Google Chrome devices © Google

Le numéro un mondial des navigateurs web, Google Chrome, vient de souffler sa quatrième bougie. Quatre ans d’un rapide succès… et plus encore à venir ?

Que de chemin parcouru depuis le lancement de la première version de test du navigateur web Google Chrome. Quatre années viennent tout juste de s’écouler. Le temps pour cette offre de passer du statut de curiosité à celui de navigateur web le plus utilisé au monde.

Chrome est aujourd’hui accessible sous Windows, OS X, Linux, Android et iOS. Il est même au cœur d’un système d’exploitation, Chrome OS. Enfin, il s’appuie sur un projet open source, Chromium, à la base de plusieurs offres alternatives.

Distribution et développement : révolutionnaire

Si Chrome est loué pour sa rapidité de fonctionnement et sa simplicité, c’est une tout autre caractéristique qui lui a permis de réellement bousculer le marché : son mode de développement et de diffusion.

Le cycle de développement des moutures de Chrome est en effet très court : quelques semaines seulement séparent les sorties de deux versions stables. Ceci permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités plus rapidement, mais également de réduire le fossé technologique séparant deux moutures.

Conséquence de ce choix, les mises à jour, qui ne posent que peu de problèmes de régression, sont installées automatiquement, sans intervention de la part de l’utilisateur. L’internaute dispose toujours de la dernière version du logiciel.

Cette approche a obligé tous les acteurs du secteur à revoir leur copie. Mozilla Firefox joue ainsi dorénavant la carte du cycle de développement rapide et propose des mises à jour silencieuses.

En offrant un moteur de rendu moderne et rapide, Chrome a également participé à moderniser le monde des navigateurs web. Et que dire de l’accès facilité aux moutures de développement ? Enfin, la politique de sécurité de Google concernant son navigateur fait aujourd’hui figure d’exemple.

Les applications : la seconde révolution ?

Google va toutefois encore plus loin. Lorsque la firme a ajouté le support des extensions à son butineur, elle a proposé un site dédié pour les extensions et les thèmes.

Ce dernier accepte dorénavant les applications web, ce qui en fait une boutique applicative complète. Cet écosystème applicatif est l’aboutissement d’une stratégie qui ne pourra que booster encore les parts de marché de Chrome… et peut-être même un jour de Chrome OS.

En attendant, joyeux anniversaire Chrome !

Google propose ici une animation qui retrace les faits marquants de l’histoire de Chrome.

Crédit photo : © Google


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un champion du navigateur web Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur