Google renforce ses développements dans la publicité pour téléphones mobiles

Réseaux

Avec le rachat de AdMob, spécialisé dans la publicité pour mobiles, Google compte appliquer sur les smartphones les recettes qui ont fait sa fortune sur le web.

Google a annoncé, le 9 novembre, avoir acquis la société AdMob. Créée en 2006 par Omar Hamoui et basé à San Mateo en Californie, AdMob est une régie spécialisée dans la publicité pour téléphones mobiles. L’opération s’élève à 750 millions de dollars. Les 140 employés de AdMob rejoindront les équipes de Google pour développer de nouvelles offres publicitaires pour mobiles.

Cette acquisition va permettre à Google d’accélérer ses développements dans l’Internet mobile. Marché abordé avec le lancement de la plate-forme Android adopté par un nombre toujours plus grand de constructeurs et, auparavant, par la déclinaison mobile de ses principaux services (recherche, Gmail, Maps, Agenda…). « Nous pensons que les grands produits publicitaires pour mobiles peuvent encourager la croissance de l’écosystème mobile, écrit Susan Wojcicki, vice présidente et responsable produit sur le blog de l’entreprise. C’est ce qui nous a intéressé à travers cet accord. »

Selon Google, l’arrivée de la publicité pour mobiles permettra de monétiser les services éditoriaux ou applicatifs disponibles sur les smartphones et autres terminaux portables. Autrement dit, Google veut appliquer sur les mobiles le même modèle économique qui a fait ses preuves sur le web (plutôt efficacement jusqu’à présent), à savoir créer un réseau de partenaires à l’échelle mondial qui diffuseront les annonces formatées et synchronisées par ses soins.

Le marché publicitaire pour mobile constitue un effet de levier important pour Google qui compte bien y appliquer les mêmes recettes que pour le web. Les usages de l’Internet mobile explosent en effet. Les utilisateurs d’iPhone ou Android passent plus de temps en ligne. Google a ainsi vu son trafic de recherche multiplié par 5 ces deux dernières années. Ces mêmes utilisateurs passeraient également 90 minutes par jour sur les applications mobiles. La société de conseil eMarketer estime que le marché américain de la publicité mobile passera de 416 millions de dollars en 2009 à 1,6 milliards en 2013 (contre 23 milliards pour la publicité en ligne «traditionnelle» en 2009).

On comprend donc l’appétit de Google sur ce marché prometteur. Dans ce cadre, l’acquisition de AdMob est comparable, à une autre échelle de tarifs, à celle de la régie DoubleClick en mars 2007 pour 3,2 milliards de dollars. AdMob permettra de multiplier les formats d’annonces afin de les adapter aux contenus, dans leur forme comme dans leur fond, dédiés aux écrans des téléphones, tant sous Android que sous iPhone, BlackBerry et Symbian notamment.

AdMob dispose déjà d’un réseau de 15 000 sites pour mobiles sur lesquels il diffuse les annonces de clients comme Coca-Cola, Ford ou Procter & Gamble. L’acquisition d’AdMob par Google pourrait bien inaugurer le départ de l’explosion du marché de la publicité pour les mobiles auquel ne manqueront pas de se joindre les concurrents, Microsoft et Yahoo en premier lieu.

googleadmob.jpg

Les différents formats publicitaires pour téléphones mobiles.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur