Google va vendre des livres… électroniques

Logiciels

Google a profité du Salon du livre de Francfort pour annoncer Google Editions, une plate-forme de vente en ligne proposée aux libraires.

Alors que fait rage la polémique autour de la puissance de feu de Google Books et son offre de numérisation des ouvrages notamment conservés par les bibliothèques publiques, Google a profité ce week-end du 61e Salon du livre de Francfort pour annoncer un nouveau service. Google Editions permettra aux libraires de vendre des éditions de livres numériques consultables sur toute une gamme d’e-books et autres appareils électroniques. Google Editions doit voir le jour en juin 2010.

Google Editions devrait se limiter à offrir une plate-forme de diffusion. Il semble peu probable que l’entreprise de Mountain View lance son propre e-book. En revanche, elle pourrait chercher à exporter sur les lecteurs électroniques son environnement mobile Android (voire son futur environnement d’exploitation Chrome OS ). En proposant une offre multi supports, Google éviterait ainsi les erreurs (ou la stratégie) d’Amazon qui, avec son Kindle (que le supermarché en ligne commercialise en France mais dans sa version anglaise) tend à enfermer le consommateur à son seul canal de distribution et un seul support. A ce titre, Google a déjà signé un accord avec Sony et ses eReader.

Google Editions permettra à Mountain View de générer des revenus d’une activité, Google Books, dépourvue de démarche commerciale (hors liens sponsorisés qui s’affichent dans l’interface de consultation en ligne ). Le prix du livre devrait être fixé par la maison d’édition qui en détient les droits d’exploitation. Google empochera 55 % des profits. Une « large portion », selon les propos d’un porte-parole de Google rapportés par l’Associated Press, serait reversée aux détaillants (les libraires). Le reste, aux maisons d’éditions. Sauf gros flop du livre électronique, libraires et éditeurs ont donc intérêts à ne pas rater le virage du numérique.

Google proposera entre 400 et 600 000 ouvrages lors du lancement de sa plate-forme de vente en ligne. Mountain View a déjà signé 30 000 partenariats dont 9000 en Europe. Google Editions permettra, sur le fonds de Books, de commercialiser des livres encore présents dans le commerce, ceux toujours soumis à droits d’auteurs mais disparus des circuits traditionnels de distribution ainsi que les ouvrages tombés dans le domaine public. De quoi offrir une seconde carrière à nombre d’oeuvres littéraires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur