Sony s’allie au controversé Google Books

Réseaux

Après la vague anti Google Books, Sony a décidé de s’allier au géant d’Internet pour promouvoir ses eBooks. Une alliance qui lui ouvre une large part de marché.

Après l’épisode de l’Open Book Alliance à laquelle s’étaient ralliés Amazon, Microsoft et Yahoo pour contester la commercialisation de millions de livres par Google, c’est au tour de Sony de choisir son camp. C’est un allié de poids qu’a choisi la firme japonaise, puisque cet accord permettra aux ouvrages vendus par Google d’être lus facilement sans ordinateurs depuis les «readers» de Sony.

En effet, le géant de Mountain View a déclaré il y a quelques jours, que le format ePub encadrera désormais la lecture d’un million de livres disponibles sur Google Books (Google Livres). Ceci fait la part belle aux eBooks de Sony qui récupère ainsi un format validé par l’International Digital Publshing Forum et des éditeurs. Le format utilisé par les livres électroniques de Sony pourrait alors devenir le standard de fait des livres électroniques.

En échange, la société japonaise soutient la proposition de Google envers l’Authors Guild et l’Association of American Publishers. Dans son accord amiable, la firme de Mountain View prévoit de verser 125 millions de dollars à ces derniers, et les associeraient à la gestion et aux rémunérations résultants de son service. « L’accord entre Google et les détenteurs de droit d’auteur, peut avoir un impact profondément positif sur le marché pour des lecteurs d’eBooks et autres dispositifs liés. C’est pourquoi, Sony Electronics croit qu’il devrait être approuvé », écrit la firme nippone dans une lettre datée du 26 août et adressée à une cour de New York pour justifier son association.

Si Sony s’implique autant dans la bataille, c’est parce que la disponibilité de ce million d’ouvrages numérisés sera un formidable produit d’appel pour ses livres électroniques Reader, Reader Daily et autres Pocket Touch. Le fait de pouvoir accéder à une telle masse de « classiques », lui permet de dépasser l’offre d’Amazon qui réunissait jusqu’alors 230.000 titres. Sur l’échiquier, Sony prend donc de l’avance dans la bataille des ebooks grâce au roi d’Internet. Reste à savoir s’il fera un bon cavalier pour Google qui est loin d’avoir remporté le marché de la numérisation des bibliothèques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur