HP supprimerait 30 000 postes supplémentaires

Régulations
HP supprimerait 30 000 postes supplémentaires

Présidente-directrice générale de HP, Meg Whitman serait sur le point d’annoncer un plan de réduction des coûts se traduisant par la suppression de 30 000 emplois au sein du groupe informatique américain.

Meg Whitman, PDG du groupe informatique HP (Hewlett-Packard) depuis septembre 2011, pourrait annoncer la semaine prochaine, lors de la présentation des résultats trimestriels de la multinationale, une réduction drastique de ses effectifs, rapporte le New York Times. Ce plan de restructuration passerait par des licenciements et des départs volontaires. Sur un effectif mondial de 324 000 collaborateurs, 10 % pourraient être remerciés. La Chine, un des marchés à plus forte croissance pour HP, et les départements R&D seraient épargnés.

HP, un colosse aux pieds d’argile ?

HP a réalisé un chiffre d’affaires 2011 de 127 milliards de dollars et généré un bénéfice net de 7,1 milliards de dollars seulement. Le prédécesseur de Meg Whitman, Léo Apotheker a lui même succédé à Mark Hurd parti en août 2010 à la suite d’une polémique relative à sa relation avec une contractante externe. M. Apotheker a dirigé le groupe pendant moins d’un an. Durant cette période, l’action HP a perdu près de 43 % de sa valeur, soit plus de 32 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Bien que le groupe américain domine les ventes d’ordinateurs personnels et reste compétitif dans les serveurs, les systèmes de stockage et la fourniture de services informatiques, HP a pris du retard par rapport à la concurrence de géants tels que IBM et Microsoft dans les services professionnels du cloud computing, les smartphones et tablettes.

Mme Whitman a pris les commandes de Hewlett-Packard en promettant de remettre le groupe sur le chemin de la croissance et, ainsi, de redonner confiance aux actionnaires.

Depuis, elle a relevé le dividende par action HP et, en mars dernier, a annoncé une réorganisation opérationnelle de l’entreprise, dont la fusion des départements PC et impression. La femme d’affaires chercherait désormais à recentrer les dépenses de l’entreprise sur l’efficacité des forces de vente et la création de nouveaux produits.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur