Intel compte relancer les netbooks…

Poste de travail

La nouvelle stratégie low cost d’Intel comprend tout un ensemble de machines Atom : tablettes, ordinateurs portables et terminaux hybrides. Le retour des netbooks ?

Intel est parfois bien difficile à suivre. La société a fortement levé le pied sur les puces Atom desktops, contribuant ainsi à étouffer le marché des netbooks, des ultraportables économiques, au profit de formats plus rémunérateurs, comme les tablettes, convertibles ou non.

Et pourtant, la firme souhaiterait gagner en volume de ventes via des produits d’entrée de gamme, en proposant des tablettes à moins de 150 dollars, des notebooks à moins de 300 dollars et des hybrides à moins de 400 dollars. Le tout pourvu de puces Atom. C’est ce qu’indique le site Les Numériques.

Les portables et ultraportables économiques à base de puces Atom devraient donc (re)faire leur entrée. L’ensemble des terminaux Atom – notebooks, tablettes et hybrides – formera une nouvelle offre ultramobile low cost.

Des SoC pour du low cost

Les ordinateurs portables Atom de nouvelle génération seront toutefois différents de leurs ainés. Il est possible tout d’abord qu’Intel lâche la bride en termes de taille écran.

De plus, le DG France d’Intel, Stéphane Nègre, nous a confié récemment (voir « Résultats : Intel affiche sa solidité sur les serveurs et ses ambitions dans l’ultramobilité ») que les futures puces Atom auront droit aux toutes dernières technologies du fondeur.

Enfin, le coût de fabrication de ces machines devrait chuter. Comment ? Via l’adoption de composants tout-en-un spécifiquement adaptés aux équipements visés.

Les SoC s’inscrivent ici à la fois dans une stratégie d’ultramobilité (de par leur consommation électrique ajustée) et de prix (leur forte intégration réduit le coût de la carte mère).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Inside Intel !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur