Intel insensible au succès des tablettes en 2010

Cloud

Malgré l’arrivée de nouvelles architectures processeurs, Intel a encore augmenté sa part de revenus sur le marché des semi-conducteurs en 2010.

Intel continue de dominer insolemment le marché des microprocesseurs, toutes architectures confondues (x86, RISC, ARM, etc.). Selon IHS iSuppli, le fondeur de Santa Clara s’est octroyé 81 % des revenus du secteur en 2010. Soit une hausse de 0,4 % par rapport au 80,6 % de 2009. Une progression, certes à peine perceptible, qui n’en pèse pas moins sur son rival le plus direct AMD. Ce dernier doit se contenter de 11,4  % du marché (toujours en valeur), en baisse de 0,8 point (12,2 % en 2009) supérieure donc à la hausse d’Intel et qui profite forcément au reste des acteurs, le taïwanais VIA Technologies probablement mais aussi les fondeurs de puces ARM qui équipent désormais tablettes et smartphones notamment, bien que IHS iSuppli ne le précise pas dans son communiqué. Au total, le secteur a généré 40 milliards de dollars de revenus, en hausse de 25 % par rapport à une année 2009 en baisse de 25 %.

C’est donc une mauvaise nouvelle pour l’entreprise de Sunnyvale pourtant régulièrement saluée pour ses innovations technologiques. En 2010, par exemple, AMD a été le premier à proposer le premier processeur x86 à 12 coeurs du marché, les Opteron série 6000 adoptés notamment par HP, IBM ou Dell.

Et la tendance sur le second semestre 2010 ne joue pas en sa faveur. AMD est ainsi passé de 11,4 % au troisième trimestre à 10,9 % au quatrième. Soit des baisses séquentielle de 0,5 % et annuelle de 1,2 %. Dans le même temps, Intel voit sa part s’élever de 80,8 % à 81,5 % entre les troisième et quatrième trimestres. Xeon 7500, Core i7/5/3 et Atom ont visiblement profité à la firme de Santa Clara comme le confirmait le dirigeant français Stéphane Nègre à Silicon.fr.

Il restera donc à voir si les nouvelles générations de puces APU (Accelerated Processing Unit) issues de son architecture Fusion annoncées en début d’année et les futurs Opteron sous architecture Bulldozer programmés pour le troisième trimestre 2011 permettront à AMD d’amorcer une tangente ascendante.

« L’année 2010 a été une période de grandes transitions pour le marché des microprocesseurs confronté à l’arrivée des tablettes, la sortie de la crise financière et la révolution technologique induite par les processeur intégrant des circuits graphiques, commente Matthew Wilkins, analyste principal chez IHS iSuppli. En dépit de ces développements, la configuration du marché reste le même qu’il y a 20 ans, avec Intel qui campe sur ses positions et AMD en seconde position loin derrière. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur