Intel : des PC portables Android sur la feuille de route ?

OS mobilesPoste de travail
intel-pc-portables-android

La réorientation stratégique d’Intel vers la mobilité passera vraisemblablement par des PC portables Android à moins de 200 dollars, éventuellement dans un facteur de forme convertible.

Engagé dans une réorientation stratégique vers l’univers des technologies mobiles, Intel aurait sur sa feuille de route des PC portables Android à moins de 200 dollars.

Le fondeur de Santa Clara, qui prévoit de dédier 13 milliards de dollars à l’innovation au cours de son exercice fiscal débuté le 1er avril, viserait l’osmose entre ses processeurs Atom et l’OS de Google pour redistribuer, éventuellement dans un facteur de forme hybride, les cartes de l’informatique personnelle.

Notebooks à 200 dollars

A en croire Cnet, qui s’appuie sur le témoignage de Dadi Perlmutter, vice-président exécutif chez Intel, il s’agirait non seulement de monter au créneau face à l’architecture microprocesseur ARM en adoptant la même logique de quête du rapport performance par watt idéal, mais aussi de tirer les prix vers le bas.

Des notebooks Android tactiles à moins de 200 dollars pourraient ainsi ouvrir la voie à des machines Windows 8 équipées en processeurs Core et proposées à moins de 400 dollars.

Annoncé sur le départ d’ici la mi-mai, le PDG Paul Otellini avait déjà laissé échapper des indicateurs en ce sens la semaine passée, sans toutefois aborder la question du facteur de forme convertible. Confronté à la récession du marché des PC et à l’ébranlement concomitant de son alliance historique avec Microsoft, Intel s’est surtout persuadé de la nécessité d’explorer de nouveaux horizons en gardant le contact avec le segment grand public.

Quel Atom ?

Le mystère reste entier quand aux composants qui serviront de base à ces PC Android. Il est fort probable que la série des Atom Z25xx, connue sous le nom de code “Clover Trail+”, soit privilégiée, avec ses processeurs basse consommation gravés en 32 nm. En tête de liste, le modèle Z2580, pourvu d’une partie calcul à 1,3 GHz avec Hyperthreading (4 coeurs logiques) et d’une solution graphique PowerVR SGX 544 offrant la gestion de la résolution 1900 x 1200 points, le support de 2 capteurs d’images jusqu’à 16 mégapixels et la prise en charge du Wireless Display.

A moins qu’Intel ne se porte sur l’offre Bay Trail (4 coeurs, 8 threads, 22 nm), amenée à prendre progressivement le relais ce trimestre, avec une gestion plus fine de l’énergie, au niveau des coeurs du processeurs, mais aussi du stockage, des bus USB et PCIe… Dadi Perlmutter laisse pour l’heure planer les on-dit, mais se risque à contredire les perspectives des analystes en annonçant un sursaut du marché des PC dès le prochain semestre.

Et d’évoquer, en aparté, le développement en interne d’une solution LTE multimode, annoncée opérationnelle en data pour la mi-2013 et en voix pour la fin de l’année. Il s’agirait, à l’horizon 2014, d’intégrer cette fonction aux côtés du processeur et du GPU, sur un même composant. Mais à moins de 200 euros, un dilemme se posera : comment générer de la valeur pour les constructeurs ?

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : Inside Intel !

Crédit illustration : Palto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur