Intelligence Artificielle : six pépites made in France

 

Prophesee

Son boss : Luca Verre – Directeur Général
Son offre : sous la marque Metavision, des capteurs et des algorithmes qui mettent en œuvre une technologie maison de vision par ordinateur. Celle-ci se fonde sur les événements : les pixels ne s’activent qu’en fonction du changement de contraste, suivant le fonctionnement de l’œil humain.
Intel, Renault et Xiaomi font partie de ses investisseurs. (ex-Chronocam). Fondée en 2014, elle est basée à Paris.  

Datavaloris

Son boss  : Jean-Michel Glafkidès – Président Directeur Général
Son offre : RAISE, une plate-forme SaaS pour le développement de modèles d’I.A. À l’origine, il y a un framework de recherche de topologies : on peut partir d’une simple couche pour construire un réseau adapté à un problème spécifique, ou améliorer un modèle existant. Datavaloris y adjoint des services d’accompagnement. Fondée en 2015, elle est basée à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne).

 

Mipsology

Son boss  : Ludovic Larzul – Président fondateur
Son offre : Zebra, une stack logicielle destinée à accélérer l’exécution des réseaux de neurones sur les FPGA. Promesse : compléter, voire remplacer le couple CPU/GPU, sans adaptation, que ce soit au niveau des frameworks ou des modèles. D’abord axée sur les cartes PCIe, la démarche commence à s’étendre aux systèmes embarqués.
Fondée en 2015, elle est basée à Palaiseau (Essonne).

 

 

 

365 Talents

Son boss  :  Loïc Michel – Président cofondateur
Son offre : une plate-forme SaaS de gestion des compétences. L’I.A. y intervient principalement à deux niveaux. D’un côté, un moteur d’analyse sémantique pour cartographier les compétences explicites et implicites.
De l’autre, un moteur de matching pour identifier et suggérer des opportunités. Elle compte Allianz, BearingPoint et Société Générale parmi ses clients.
Fondée en 2015, elle est basée à Lyon.

Yseop

Son boss  : Emmanuel Walckenaer – Président Directeur Général
Son offre :  un moteur de génération de langage naturel. Il est décliné sur trois usages principaux : analyse financière, production de rapports médicaux et extension des outils de BI. S’y ajoute le développement d’applications personnalisées, notamment dans le domaine des ventes et de la relation client.
BNP Paribas, Sanofi et SFR figurent parmi ses références.
Fondée en 2000, elle est basée à Lyon.

Akheros

Son boss  : Philippe Baumard – Président fondateur
Son offre : un logiciel de cybersécurité qui applique les théories de l’incongruité à la gestion des interactions M2M. L’algorithme d’Akheros apprend, sans supervision ni données externes, comment les éléments d’un réseau se comportent les uns par rapport aux autres. Et construit, sur cette base, une défense autonome, de sorte que le système est capable d’identifier ses propres vulnérabilités comportementales.
Fondée en 2012, elle est basée à Paris.