Intersight : les axes de développement de Cisco

Cloud
Cisco UCS X Intersight

Cisco étend le périmètre fonctionnel d’Intersight – en partie à partir de services externes – et lui rattache une nouvelle gamme de serveurs UCS.

Combien de briques comprend Intersight ? Désormais, la réponse est 8.

Au substrat lancé en 2017 pour piloter HyperFlex et les serveurs UCS, Cisco avait d’abord greffé une composante de gestion des VM. Il y avait ensuite ajouté – fin 2020 – un service de supervision d’infrastructure (Workload Optimizer).

Cette année, l’offre s’est étendue à la gestion des clusters, avec le module Kubernetes Service. Celui-ci bénéficie d’une première extension sous la forme d’un gestionnaire de maillages Istio.

Intersight architecture

Autre ajout récent (avril) : une connexion avec la version Cloud Business de Terraform, dans le cadre d’un partenariat avec HashiCorp. Elle est réservée aux licences Intersight Advantage et Premier. Promesse : faciliter l’extension de l’infrastructure en tant que code aux ressources sur site. Intersight assurant le contrôle des agents Terraform (mise à jour, scaling, journalisation…).

Intersight Terraform 2

Cloud Orchestrator et Workload Engine sont tous deux réservés à Intersight Premier. L’un permet d’automatiser l’infrastructure sans code. L’autre se pose comme une alternative à Cloud Foundation pour HyperFlex.

UCS-X : une gamme spéciale Intersight

Il y a aussi du nouveau dans la gamme UCS : la série X, gérable exclusivement avec Intersight. Elle repose sur un châssis 7U à 8 slots, sans milieu ni fond de panier.

Cisco UCS X9508

Le premier module compatible avec ce châssis est un serveur lame à 2 sockets et 6 baies. Il peut monter à 8 To de DDR4-3200 ou à 12 To de mémoire en RAM et Optane. Cisco promet d’élargir le catalogue avec des accélérateurs (GPU/FPGA), du stockage et de la NVM.

Cisco UCS X210

L’équipementier poursuit, en parallèle, l’intégration de la technologie de ThousandEyes dans ses routeurs et ses switchs. Nouveaux venus sur la liste : les Catalyst 8000 Edge et Nexus 9000.

Illustrations © Cisco

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT