Israël met en garde contre l’utilisation de Facebook

Sécurité

Les services de renseignements israéliens lancent des messages d’avertissement au public sur l’utilisation de Facebook. Trop communiquer pourrait revenir à dévoiler des informations ou à recruter des espions.

Le Shin Bet, l ‘agence de sécurité Intérieure israélienne se méfie de Facebook. Elle le fait savoir en demandant instamment au public de faire attention aux messages et autres informations qu’ils posteraient. Autant de données publiques qui pourraient servir à des fins d’espionnage.

Alors que le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou est en visite à Washington, les services de l’Intelligence du pays méditerranéen tient à prévenir ses concitoyens des attaques via les messages électroniques non-sollicités ou encore le partage de numéros de téléphones par le Net.

Le Shin Bet explique à l’appui de sa thèse que nombre d’israéliens ont déjà été recrutés grâce aux réseaux sociaux notamment le cas d’un pseudo agent libanais qui aurait contacté un israélien afin de lui demander contre argent des informations sur son Etat. Dès lors Facebook pourrait servir à organiser de faux rendez-vous afin de kidnapper voire tuer les personnes qui s’y rendraient.

Le Shin Bet explique que “des organisations terroristes utilisent ce types de sites(2.0, ndlr)pour rencontrer des personnes afin de les soumettre, de les tuer ou des les recruter en tant qu’espions“, rapporte l’Associated Press. Les services de sécurité citent alors le cas d’un adolescent tué voilà huit ans (une époque où les réseaux sociaux tels qu’on les connaît ne faisaient pourtant pas florès…) après un faux rendez-vous avec un jeune fille en Cisjordanie.

Les alertes du Shin Bet s’inscrit dans une optique de mise en garde des israéliens face à une menace qu’ils ne peuvent totalement maîtriser. D’un autre côté, il est vrai que certaines organisations utilisent les outils du Web pour perpétrer des actes de natures terroristes comme Google Earth ou Twitter pour les attentats de Bombay, l’an dernier.

Reste que ce type de mise en garde de la population israélienne est courant dans le pays. Le services de sécurité n’hésitent en général pas àmettre en avant des cas de personnes kidnappées par des militants de la cause palestinienne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur