La 4G Orange dans cinquante agglomérations à la rentrée

4GRéseaux
Orange lance sa 4G aux particuliers sur 50 villes

Orange poursuit le déploiement de son réseau 4G et entend proposer le très haut débit mobile dans une cinquantaine d’agglomérations à la fin d’été.

Pour maintenir son objectif de 30% de la population couverte en 4G LTE d’ici la fin de l’année, Orange accélère ses déploiements. En septembre, l’opérateur historique Orange aura ouvert son réseau très haut débit mobile sur une cinquantaine d’agglomérations. Contre une quinzaine au lancement des offres 4G voix et data début avril.

Selon sa dernière feuille de route mise à jour le 18 mai, l’opérateur entend couvrir, « au moins partiellement », les villes d’Arcachon, Arras, Avignon, la triplette Bayonne-Anglet-Biarritz, Cannes, Colmar, Forbach, La Roche-sur-Yon, Laval, Le Mans, Lens, Lorient, Montpellier, Mulhouse, Pau, Poitiers, Perpignan, Rennes, Toulon et leurs environs, dans les prochaines semaines, énumère ITespresso.fr. Suivront Alès, Divès-sur-Mer (Deauville / Trouville), Nîmes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg et Toulouse aui cours de la période estivale.

La volte-face de Bouygues Telecom

Si Orange a joué des coudées franches avec SFR, qui a le premier ouvert son réseau 4G à Lyon dès novembre 2012, les regards se tournent aujourd’hui du côté de Bouygues Telecom. Si l’entreprise d’Issy-les-Moulineaux a lancé ses offres très haut débit tardivement (début mai, sur 6 villes qui plus est), l’opérateur entend coiffer tout le monde au poteau.

Bouygues Telecom ouvrira en effet un réseau 4G national le 1er octobre prochain (en couvrant 40% de la population). Bien au-delà des 30% visés en fin d’année par ses concurrents Orange et SFR. La filiale du groupe éponyme bénéficie en effet du refarming de son réseau 2G 1800 MHz pour exploiter la 4G.

Le premier octobre, c’est Versailles

« On va améliorer une autoroute déjà construite », souligne Jean-René Cazeneuse, directeur général de la division entreprise. Il aura en effet suffit à Bouygues Telecom de changer ses cartes réseaux et d’effectuer quelques mises à jour logiciels pour rendre ses stations de base 1800 MHz compatibles avec le LTE. De fait, le très haut débit sera allumé en quelques jours sur le réseau mobile de Bouygues Telecom. « A partir du 1er octobre, ça va être Versailles », se félicite, toujours de manière très imagée, le dirigeant. Pas pour tout le monde.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – La 4G, comme si vous y étiez !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur