La demande de l’iPhone 5 reste élevée, selon les analystes

Poste de travail

Contrairement à ce qu’avancent les informations du quotidien Nikkei, les analystes américains ne voient pas de baisse des ventes d’iPhone 5.

Plusieurs analystes ont remis en cause les informations selon lesquelles les ventes de l’iPhone 5 seraient en baisse.

Informations lancées par le quotidien économique japonais Nikkei qui avançait, sur la base des données fournies par une source anonyme, que les fournisseurs d’écran d’Apple avaient vu leurs commandes réduites. De là à imputer cette initiative à un recul des ventes, il n’y a qu’un pas que le New York Times a également franchi.

Mais, selon plusieurs analystes américains, rien ne le justifie. « De ce que l’on sait, la demande en iPhone 5 reste élevée », déclare à Cnet, Shaw Wu analyste chez Sterne Agee. Même son de cloche pour William Power du cabinet Baird pour qui « la plupart des indicateurs de la demande restent favorables ».

65 millions d’écrans pour l’iPhone 5 ou pour tous les iPhone ?

À BGR, l’analyste indépendant Tero Kuittinen estime entre 30 et 40 millions de ventes de terminaux à écrans 4 pouces sur le trimestre. Soit environ 25 à 35 millions d’iPhone 5 et 4 millions d’iPod de dernière génération qui exploitent le même écran Retina. Et de s’interroger sur les 65 millions de commandes initiales avancées par Nikkei. Le quotidien n’aurait-il pas confondu l’ensemble des commandes d’écran d’Apple avec celles spécifiques à son dernier smartphone ?

Néanmoins, Paul Semenza, analyste pour NPD DisplaySearch, avance au New York Time qu’Apple aurait bien réduit ses commandes d’écran pour l’iPhone 5 de 19 millions à 14, voire 11 millions, au mois de janvier. L’analyste déclare tenir ses sources des fournisseurs d’Apple, à l’instar de Nikkei.

Réduction des déchets

MG57, un lecteur avisé de Silicon.fr, avance en commentaire que, selon Mark Moskowitz de J.P. Morgan, « la réduction des commandes de composants de l’iPhone 5 ne serait pas le fait d’une demande en baisse, mais bien plutôt d’un meilleur rendement de la production de ces composants ». Ce qui éviterait de couvrir les nombreuses pertes dues aux déchets et, donc, réduirait les volumes.

Une chose est sûre, les bruits de couloirs sur les flux commandes de Cupertino ont pesé à la baisse sur le titre à la Bourse. Mais qui donc aurait intérêt à voir la valeur de l’action Apple dégringoler ?


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?
L’iPhone 5 en images

L'iPhone 5 en images

Image 1 of 5

L'iPhone 5 en images
Tout en reprenant le design monocoque, l'iPhone 5 et son écran 5 pouces est plus grand tout en étant plus fin (123,8 mm x 58,6 mm x 7,6 mm) que l'iPhone 4S.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur