L’avenir incertain de FaceTime

Réseaux

Le manque de bande passante et d’interopérabilité entre les smartphones assombrit l’avenir de la visiophonie mobile.

Voilà une prédiction qui ne fera certainement pas plaisir à Apple. Les fonctionnalités de visiophonie sur téléphone mobile, comme celle de l’iPhone avec FaceTime de l’iPhone 4, auront bien du mal à s’imposer dans les prochaines années. C’est l’avis de l’analyste Juniper Research, note ITespresso.fr.

Pour mémoire, FaceTime permet de passer, depuis l’iPhone de dernière génération, des appels vidéo, sans configuration préalable. En activant une caméra installée sur le devant de l’appareil, le détenteur du nouveau smartphone d’Apple peut entamer une session de conversation vidéo avec un interlocuteur, mais uniquement s’il détient lui-même l’iPhone 4 et en passant exclusivement par un réseau Wifi.

Une technologie longtemps évoquée dans les films et ouvrages de science fiction qui, paradoxalement, n’aurait pas d’avenir commercial. Et pour cause. Selon une étude du cabinet Juniper Research, seulement 10% des smartphones vendus dans le monde en 2015 devraient intégrer cette technologie.

« D’ici 5 ans, 29 millions de smartphones disposeront d’une fonctionnalité de visioconférence, mais ce marché souffrira d’un manque d’interopérabilité entre les terminaux, note l’analyste Anthony Cox. Peut-être que, d’ici quelques années, l’utilisation massive de la 3G et du Wifi feront des appels vidéos une option intéressante, surtout pour des appels internationaux passés par ceux qui sont en déplacements à l’étranger et ceux vivant loin de leur famille. » Apple fera-t-elle mentir Juniper Research?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur