Cloud, analytique et mobilité au centre des technologies disruptives

Business IntelligenceCloudData & StockageDSIMobilitéProjets

Cloud, analytique, mobilité, intelligence artificielles et imprimantes 3D vont transformer le fonctionnement des entreprises ces trois prochaines années.

KPMG s’est penché sur l’évolution des technologies et leur impact sur le fonctionnement des entreprises. Le cabinet d’audit a interrogé 768 dirigeants d’entreprises (de la start-up au grand compte en passant par les PME), responsables de fonds de capital-risque et investisseurs spécialisés dans le monde pour recueillir leur vision de l’innovation technologique. Il ressort du rapport que, globalement, le Cloud, l’analyse de données et la mobilité arrivent en tête des technologies qui accompagneront en priorité la transformation des entreprises d’ici 2018.

L’avancée rapide des imprimantes 3D

Trois fondamentaux qui ne surprennent pas, particulièrement le Cloud et le mobile, à l’image de la nouvelle stratégie de Microsoft, pour répondre aux besoins d’évolution des organisations. En revanche, l’arrivée de l’intelligence artificielle et des imprimantes 3D parmi les cinq premières technologies disruptives citées est déjà plus surprenante alors que leurs applications arrivent à peine à maturité. L’Internet des objets et les objets connectés dans leurs ensemble sont surtout vu comme des opportunité de monétisation pour le commerce de proximité, les maisons connectées et la gestion de l’environnement.

Autant de technologies attractives mais qui font face à un certain nombre de freins. Les questions propres à la sécurité et la complexité des usages en font parti, tout comme la régulation. Mais aussi une certaine saturation du marché du côté des consommateurs. L’avalanche de terminaux et la surdose d’informations qui submergent les utilisateurs sont, pour la première fois depuis que KPMG mène cette étude, vu comme « un obstacle majeur à l’innovation technologique ». Ou une opportunité pour les acteurs de simplifier le modèle.

L’intelligence artificielle privilégiée au Japon

Une tendance globale qui se reflète peu ou prou à l’échelle géographique avec une particularité notable au Japon. Le pays du soleil levant et des robots met l’intelligence artificielle en tête des technologies qui vont changer ses entreprises prochainement.

KPMG

D’un point de vue géographique, si les Etats-Unis conservent l’image de la première région innovante, la Chine et le Japon figurent également dans le Top 3 des places technologiques, suivis, dans l’ordre, par Israël, l’Inde et la Corée du Sud. Shanghai figure d’ailleurs comme le premier « hub » ou se développeront le plus les nouvelles technologies dans les prochaines années devant Tokyo et Pekin (Bejing). New York, la première ville occidentale, arrive en 4e position, Londres en 6e et San Francisco en 10e. Paris brille par son absence.


Lire également
Cloud hybride : la priorité de 2015 pour 7 entreprises sur 10
Pourquoi et comment les « Wearable Technologies » impacteront le quotidien de l’entreprise
Investir dans le Cloud ou la mobilité ne rime pas avec recrutements

crédit photo © ra2studio – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur