Le GPU Computing, l’arme secrète de Firefox ?

Logiciels

Grâce à une extension spécifique, le navigateur web Firefox peut exploiter une carte graphique afin d’effectuer des calculs parallèles lourds.

Tout a commencé lors de la PDC09 de Los Angeles. Microsoft avait alors dévoilé la feuille de route de son navigateur web Internet Explorer et promis des améliorations substantielles dans le domaine de l’affichage. À cet effet, la firme compte utiliser l’accélération fournie par les cartes graphiques.

La fondation Mozilla a rapidement emboité le pas à Microsoft, en sortant de l’ombre un projet relativement similaire. Depuis, Opera Software a dévoilé des versions de test d’ Opera 10.50, lesquelles intègrent un nouveau moteur de rendu qui pourrait aisément être accéléré.

Les développeurs œuvrant autour de Firefox espèrent toutefois aller encore plus loin. Les cartes graphiques permettant d’accélérer les calculs lourds, pourquoi ne pas les utiliser pour améliorer la vitesse de traitement du navigateur ? Le gagnant du concours Jetpack a amorcé le mouvement en présentant une extension qui permet de lancer des calculs sur les cartes graphiques viaCUDA, une technologie signée NVIDIA.

L’un des auteurs de ce module explique que cette technologie permettra d’effectuer des traitements complexes : décodage et manipulation de flux audio et vidéo, reconnaissance de parole et d’images, traitement de larges ensembles de données… Les applications semblent presque infinies.

Seul point noir, ce module de GPU Computing n’est actuellement compatible qu’avec Firefox. Son utilisation risque donc fort de demeurer confidentielle, sauf si les autres éditeurs décident de copier cette excellente idée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur