Le marché des téléphones mobiles toujours en recul

RéseauxSmartphones

Les smartphones poursuivent leur progression. Samsung domine en attendant l’iPhone 5. Premiers signes positifs pour Windows Phone.

Les ventes mondiales de téléphones mobiles ont continué de décliner au deuxième trimestre 2012. Après un premier trimestre en baisse de 2 %, le recul s’accentue à 2,3 % au cours de la période par rapport au deuxième trimestre 2011, selon les chiffres du Gartner. 419 millions de téléphones mobiles ont été vendus.

Pour Anshul Gupta, analyste principal au Gartner, c’est « le contexte économique difficile et le report des achats des utilisateurs qui attendent le lancement de nouveaux modèles et les promotions à venir qui ont ralenti la demande sur les marchés. La demande de téléphones de base a continué à se réduire, affaiblissant considérablement l’ensemble du marché du téléphone mobile ».

Le segment des smartphones connaît effectivement une hausse exponentielle à 42,7 % par rapport à 2011. Ce qui ne suffit pas à compenser la baisse des ventes des ‘features phones’ qui, encore largement majoritaires, entraînent l’ensemble du marché dans sa chute. Cela ne devrait pas durer. D’abord parce que les smartphones finiront par composer l’essentiel des ventes. Ils occupent aujourd’hui 36,7 % des achats.

Les utilisateurs suspendus à l’arrivée de l’iPhone 5

Ensuite, parce que les utilisateurs sont suspendus à l’arrivée de l’iPhone 5. Sauf grosse déception, le smartphone d’Apple devrait donner un coup de fouet, aidé par la montée des services 3G en Chine. « Les modèles haut de gamme clés des fabricants, tels que l’iPhone 5, ainsi que les fournisseurs chinois qui poussent la 3G et préparent des lancements majeurs de terminaux pour la seconde moitié de 2012, piloteront le marché des smartphones vers le haut », déclare Anshul Gupta qui précise que les terminaux non smartphones continueront d’être mis sous pression.

La baisse globale du marché profite essentiellement aux vendeurs de smartphones. A Samsung en particulier dont les ‘webphones’ composent désormais plus de 50 % de ses ventes (avec 45,6 millions d’unités). Au total, le Coréen a vendu plus de 90 millions de téléphones. Une hausse incroyable de 29,5 % d’une année sur l’autre. Le lancement du Galaxy S 3 et ses 10 millions d’exemplaires écoulés en deux mois n’est pas étranger à cet enviable succès.

Avec moins de 29 millions de ventes, soit une progression annuelle de 47,4 %, Apple fait moins bien. D’autant que Cupertino connaît un recul de 12,6 % par rapport au premier trimestre. Et pourrait continuer sur cette tendance jusqu’à l’arrivée de l’iPhone 5 à la date incertaine à ce jour (même si les spéculations prévoient une annonce le 12 septembre prochain).

Soubresaut de Windows Phone

Nokia poursuit sa glissade avec un déclin annuel de près de 15 %. Le constructeur finlandais n’a vendu « que » 83,4 millions de téléphones alors qu’il séduisait plus de 90 millions de personnes il y a un an. Néamoins, ses ventes n’ont pas bougé par rapport au précédent trimestre. Signe d’une installation lente mais sûre de ses smartphones sous Windows Phone ? L’arrivée des Lumia Windows Phone 8 pour octobre le confirmera, ou non.

Au delà des trois premiers constructeurs du marché, seuls les vendeurs chinois ZTE, Huawei et TCL Communication (fournisseur des Alcatel One Touch) progressent au deuxième trimestre. Aux dépens de LG Electronics (-10 millions d’unités en un an), HTC, Motorola et RIM (BlackBerry).

Côté OS, Android poursuit sa domination et s’empare de plus de 64 % du marché contre 43,4 % un an plus tôt. 98,4 millions de terminaux au petit robot vert ont été distribués sur la période étudiée. L’iOS d’Apple s’installe à la deuxième place (près de 19 % des parts) devant Symbian (moins de 6 %) et BlackBerry OS (5,2 %). A noter la progression de Windows Phone/mobile qui passe de 1,6 % en 2011 à 2,7 % en 2012 avec plus de 4 millions de ventes. Ce qui confirmerait un amorçage de l’adoption de l’offre Windows Phone.

L’OS mobile de Microsoft rejoint celui, propriétaire, de Samsung : Bada (4,2 millions de ventes et 2,7 % du marché). Bada qui, malgré sa hausse (2 millions d’unités en 2011) pourrait être abandonné par son constructeur au profit de Tizen, le successeur de Meego désormais pris en charge par le Coréen et Intel sous l’égide de la Fondation Linux.

crédit photo © HelleM – shutterstock


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Les OS mobiles


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur