Le noyau Linux 2.6.38 met le cap sur les performances

CloudOpen Source

La nouvelle version du noyau Linux, la 2.6.38, propose de multiples avancées qui permettront d’accroitre grandement les performances du système, ainsi que celles de ses applications.

Linux Torvalds vient d’annoncer la sortie du noyau Linux 2.6.38. Comme prévu, il intègre le correctif mis au point en novembre dernier, qui permet de mieux répartir les ressources processeur. Grâce à lui, la réactivité du système en mode graphique sous une forte charge est en très nette amélioration. L’affichage de vidéos en 1080p restera ainsi fluide dans la plupart des cas, et ce, même si vous lancez des travaux lourds en parallèle.

Autre avancée, le noyau sera dorénavant capable d’utiliser des pages mémoire de grande taille (2 Mo, 4 Mo ou plus) de façon transparente. Auparavant, l’utilisation de pages mémoire de 4 Ko handicapait la vitesse de fonctionnement des applications manipulant de vastes ensembles de données, comme les hyperviseurs par exemple. Avec cette nouvelle fonctionnalité, des performances en hausse de 10 % (et plus) ont pu être constatées dans certains cas. Voilà qui devrait combler de bonheur tous les hébergeurs qui utilisent Linux pour mettre en place des serveurs virtualisés ou des bases de données.

La couche VFS, qui se place entre le cœur de l’OS et les systèmes de fichiers, a également connu quelques modifications. Elle montera ainsi mieux en charge. Lors d’une résolution de chemin unique, les gains en terme de vitesse peuvent atteindre les 20 % à 35 %. Dans le cadre de multiples appels effectués en parallèle, les progrès sont spectaculaires, avec des vitesses de traitement pouvant être multipliées par plus de 25. Une avancée réellement significative.

Page 2 : Compression, réseau et optimisations processeurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur