Les DSI s'intéressent de plus en plus au cloud computing

Réseaux

Selon une étude, 86% des DSI affirme que les solutions de cloud s’imposeront à terme au sein de l’entreprise.

Quelle est la cote du cloud auprès des DSI. C’est ce qu’à cherché à mesurer l’opérateur pour entreprises Colt en commandant à Portio Research une étude auprès de 353 responsables informatiques (directeurs des systèmes d’information, directeurs techniques, et responsables de services informatiques, tous rattachés à la direction générale) en Europe (France Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Italie).

L’année dernière, la même étude montrait la faible compréhension des solutions de cloud computing. Cette année, Colt voulait « mesurer l’évolution de l’opinion des DSI et leurs pairs ». Il en ressort un net progrès du côté des responsables informatiques.

L’étude réalisée en avril et mai 2010 révèle que l’intérêt des DSI pour les solutions de cloud computing a augmenté de 20% ces sept derniers mois. Mieux, 86% des sondés affirment que le «nuage» s’imposera au fil des ans parmi les solutions informatique de l’entreprise. « Plus des trois quarts d’entre eux s’avancent même sur le fait que cette tendance se vérifiera dans les deux ou trois prochaines années », avance l’étude.

Le cloud, priorité des investissement pour 69% des grands comptes

L’approche du concept et la connaissance des technologies et offres de l’informatique déportée qui permet de mettre en oeuvre les solutions à la demande à distance reste néanmoins diversement partagée sur le Vieux Continent. Si le Royaume-Uni et l’Allemagne s’imposent avec 77% et 75% respectivement des DSI qui déclarent bien connaître la problématique, la France se place légèrement en retrait avec 71% des sondés. Elle semble néanmoins plus préoccupée par le sujet que ses voisines italiennes (66%) et espagnole (58%).

Le cloud computing tend également à modifier les priorités des organisations professionnelles. Toujours selon l’étude, les DSI sont aujourd’hui préoccupés par le besoin d’accompagner l’innovation de leurs entreprises: 69% des grands comptes placeraient l’évolution technologique en tête de leurs priorités. Un chiffre quelque peu nuancé en France où huit DSI sur dix mettent la réduction des coûts dans leurs priorités. Ce qui n’est cependant incompatible, au contraire, avec une solution de cloud computing.

Mais entre compréhension des technologies et des enjeux, et leur adoption, il y a un pas que nombre de responsables informatiques ne sont visiblement pas prêt à franchir. Ainsi, le nombre de DSI qui prévoient d’investir dans le cloud dans le cadre de leur stratégie budgétaire à court terme reste inchangé, voire légèrement en baisse dans certains cas, depuis l’an dernier. En France, trois DSI interrogés sur 4 devraient consacrer 40% de leur budget IT dans l’informatique dans le nuage.

La France privilégie le cloud externe

Et quand la décision est prise, encore faut-il savoir vers quelle formule de cloud se tourner. En France, les offres externalisées séduisent 54% des DSI contre 29% qui font le choix d’une solution en interne. D’autre part, la sécurité reste la priorité numéro 1 pour 71% des DSI en moyenne. La question de savoir précisément où se trouvent stockées les données de l’entreprise progresse de 10%.

En intéressant 57% des responsables informatiques, les questions de conformité et réglementaires s’élèvent à la 4e place (au lieu de la 5e en 2009). Enfin, les performances et la fiabilité gagnent également du terrain à auteur de 10%.

« Nous pouvons nous attendre à ce qu’une meilleure compréhension des solutions de cloud computing se traduise par une augmentation de celles-ci au sein des plans stratégiques d’investissement, conclut Adrian Saunders, directeur de la division Managed Services de Colt. [Les DSI] ont désormais une vision plus pragmatique des avantages de ces solutions par rapport à l’investissement nécessaire à leurs mises en œuvre. L’une des principales motivations de la stratégie de Colt en matière de services de cloud computing dédiés aux entreprises est de s’assurer que nos services sont fiables, sécurisés et suffisamment flexibles pour satisfaire aux véritables besoins des entreprises. » Colt a lancé son offreCloud Infrastructure Services en janvier 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur