Les échanges d'e-mail de Steve Jobs autour des problèmes de l'iPhone 4 sont des faux

Réseaux

Revirement stratégique dans la communication d’Apple face aux problèmes de l’iPhone 4 ou bien pure invention de la part d’un client de Cupertino? BGR, qui a publié l’échange d’email entre Steve Jobs et un utilisateur mécontent, n’en démord pas: les courriels sont vrais.

Apple affirme que l’échange d’emails entre Steve Jobs et un client à propos des problèmes de réception de l’iphone 4 est faux, selon la société. La conversation à été, à l’origine, postée le 1er Juillet sur le blog Boy Genius Reportet présente Steve Jobs essayant d’apaiser un «Mac fan» furieux. Un porte parole d’Apple à catégoriquement démenti dans le magazine Fortune que l’échange entre Jobs et le client ait jamais eu lieu.

« Vous vous énervez tous pour une rumeur vieille de quelques jours, calmez vous », aurait prétendument écrit Steve Jobs en réponse à un e-mail qui avait accusé Apple d’être arrogant et méchant concernant la gestion des problèmes de réception de l’iphone 4.

L’e-mail suivant du client détaille la manière dont son ami a aussi connu des problèmes d’appels interrompus avec son iPhone 4 amenant Jobs à répondre: « Vous êtes probablement dans une zone où le réseau n’est pas bon. » Ce qui a conduit le client à user d’une rhétorique atteignant des sommets dans sa réponse où il accuse Jobs de faire des « commentaires d’abruti » et conclut avec un: « Mince alors, j’espère que ça n’est pas vraiment vous. »Jobs- ou le faux Jobs si l’on en croit Apple- renvoie un courriel où il déclare que « vous travaillez peut-être à partir de données erronées. Ce n’est pas de votre faute, restés connectés. Nous y travaillons ».

Dans le même article, Boy Genius Report se défend : « Nous avons vérifié les informations des personnes qui communiquent dans ces emails et nous sommes sûrs à 100% qu’ils sont avérés. » Dans une mise à jour précédente, la publication déclare que la citation – « Prend ta retraire, relaxe et profite de ta famille, c’est juste un téléphone ça n’en vaut pas la peine » – signalée dans le dernier email de la conversation provient du client d’Apple, pas de Steve Jobs comme l’ont reporté quelques sites à tort.

En réponse aux démentis du porte parole d’Apple, BGR a mis à jour son billet avec des captures d’écran des entêtes et pieds de pages de la conversation par email. Cependant, dans un post du 1er juillet, AppleInsider présente l’offre d’un client d’Apple qui propose de vendre une conversation email entre lui même et Steve Jobs.

Jobs a pris pour habitude de répondre lui même aux emails de clients et de développeurs avec concision (des réponses d’une ligne). Cette habitude a provoqué des éloges quant à sa franchise et sa transparence. Sous couvert de la validation de ces échanges, on peut présumer que Jobs rédige la plupart, si ce n’est l’intégralité, des ses réponses, avec un minimum de validation de la part du reste de l’équipe de direction chez Apple; il y a aussi la possibilité pour que Jobs n’ait jamais été l’auteur de tous ces messages.

Cela étant dit, il existe aussi la possibilité qu’échaudé, Jobs va désormais assumer la position de presque tous les Pdg d’entreprises IT et arrêter de répondre directement aux emails de ses clients.

Quelques heures après le lancement commercial de l’iPhone 4 le 24 juin dernier, les rapports sur la défaillance de l’antenne commençaient à émerger. Des blogs high tech tels que Gizmodo ont directement posté des vidéos d’utilisateurs qui, en touchant le bord du smartphone, montrent la disparition des barres de réception de l’écran. Apple a alors signalé que le problème était lié au logiciel de l’iPhone, malgré le fait que ce problème puisse apparemment être résolu en entourant l’appareil de caoutchouc.

Dans un communiqué du 2 juillet posté sur son site Internet, Apple écrit que « pendant l’enquêtes, nous étions surpris de voir que la formule que nous utilisions pour calculer combien de barres de signal à afficher était complètement fausse.Notre formule affiche par erreur 2 barres de plus qu’elle ne devrait pour un signal suffisant ». Dans l’exemple proposé par Apple, cela signifie qu’un iPhone affiche 4 barres de signal alors qu’il ne devrait afficher que 2 barres. La société de Cupertino promet un correctif de l’appareil grâce à une mise à jour du système d’exploitation dans les prochaines semaines.

(Article d’ EweekEurope.co.uk adapté par Aurélien Belhocine.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur