Les Google Chromebooks arrivent, une bonne affaire pour les entreprises?

ChromebookLogiciels

Google annonce le lancement de ses ChromeBooks en France pour le 24 juin. Il s’agira dans un premier temps de deux netbooks Acer et Samsung fonctionnant sous Chrome OS.

A l’occasion de la conférence Google I/O, la firme de Mountain View dévoilait les Chromebooks, concept d’ordinateur portable proche des netbooks (léger et économique) animé par le système d’exploitation Chrome OS qui érige le cloud (donc le web) en plate-forme informatique. En proposant de stocker les données dans le nuage et d’accéder aux applications en ligne (notamment depuis le magasin Chrome Web Store), Google rompt avec le concept d’ordinateur de bureau à la Windows et Mac OS X (voire également avec les distributions Linux desktop même si aucune licence commerciale n’est requise).

Les deux premiers Chromebooks sont fabriqués par Acer et Samsung et devraient être disponibles à partir du 24 juin prochain, notamment en ligne sur Amazon où il est en «précommandable» depuis le 15 juin. Rappelons que les Chromebooks s’adressent autant aux particuliers qu’aux entreprises. Ces dernières pourront les louer directement auprès de Google qui en assure ainsi la maintenance. L’avantage est que, données et applications se trouvant dans le nuage, un changement de machine reste transparent puisqu’aucune réinstallation n’est nécessaire. De plus, la sécurité est renforcée par la mise à jour automatique du système et des applications. Autant de simplification qui amène Google à calculer un coût total de possession inférieur de 70% comparé à une solution traditionnelle.

Le lancement des Chromebooks en France pourrait néanmoins être entâché de quelques ratés. Selon nos confrères de Tom’s Hardware, l’AC700 d’Acer pourrait connaître quelques retards de livraison. Acer France n’était cependant pas en mesure de nous confirmer cette information au moment de la rédaction de ces lignes. D’autre part, le constructeur taïwanais assure que son Chromebook sera disponible dans les enseignes spécialisées alors que Google laisse entendre qu’il faut s’équiper en ligne. Une confusion qui devrait s’éclaircir le 24 juin prochain.

L’Acer AC700 propose un écran 11,6 pouces, avec un processeur Atom N570 double coeur avec une autonomie de 6 heures (sur le papier), 16 Go d’espace de stockage Flash et la 3G en option. Il sera disponible autour de 350 euros. Le Samsung Serie 5 se distingue essentiellement par un écran plus grand (12,1 pouces), un port mini-VGA et une autonomie annoncée de plus de 8 heures. Il sera disponible à 399 euros (sur Amazon du moins).

Le cabinet d’étude IHS iSuppli, qui a décortiqué le Chromebook de Samsung, nous apprend que l’ensemble des composants du Serie 5 coûtent 334,12 dollars (soit environ 235 euros) pour un appareil vendu 429 dollars. Coût qui comprend l’assemblage (12,20 dollars) mais pas les frais annexes (conception, packaging, transport, marketing…). Ce qui semble néanmoins laisser une marge confortable au constructeur. Les Chromebooks, une bonne affaire pour les constructeurs à défaut de vérifier qu’ils permettront aux entreprises de réduire leurs coûts de fonctionnement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur