Machine Learning, stockage hybride… : Microsoft enrichit Windows Azure

CloudLogicielsStockage

Microsoft a fait plusieurs annonces autour de son offre cloud Azure. Machine learning confirmé, portail enrichi et stockage hybride sont au menu.

Microsoft prépare le terrain pour sa conférence partenaires qui se tiendra la semaine prochaine à Washington. La firme expose notamment un avant-goût de sa contre-offensive face à Google et Amazon Web Services sur le marché du cloud avec des évolutions de son offre IaaS Azure, selon nos confrères d’ITespresso.

Première annonce : la disponibilité générale, ce lundi 14 juillet, de la bêta d’Azure Machine Learning, cette plate-forme d’apprentissage automatique s’appuyant sur les technologies Big Data pour prédire des événements. Certains partenaires ont testé le produit en avant-première pour créer applications et interfaces de programmation logicielles (API) « en quelques minutes ». L’agence MAX451, qui travaille avec de grands distributeurs, s’en sert pour optimiser les stocks en déterminant sur quels produits va se porter la demande des consommateurs. OSIsoft propose ses services à l’Université de Carnegie Melon pour réduire l’empreinte carbone du campus en examinant les pics de consommation énergétique dans les différents bâtiments.

Une offre de stockage hybride

Une autre annonce concerne le stockage avec la disponibilité à partir du 1er août de l’offre Azure StorSimple 8000, qui consiste en des baies de stockage hybrides installées sur site avec des jonctions vers le cloud pour flexibiliser la gestion des données. Les baies (sur base Seagate) sont au nombre de deux, la 8100 qui embarque 15 To de capacité dont 800 Go de SSD, et la 8600, avec 40 To de capacité et 2 To de SSD. Les deux baies gagnent en performance avec une connectivité renforcée en 10 Gbit Ethernet. Un complément de stockage peut-être alloué dynamiquement dans le cloud Azure.

Edouard Payenneville,  responsable des produits Azure chez Microsoft France, indique : « cette offre s’inscrit dans une stratégie d’hybridation qui mêle à la fois la sécurité des données stockées en local, tout en profitant de l’agilité du cloud public ». Il ajoute que « les entreprises peuvent se servir de cette offre pour élaborer des scénarios de PRA (plan de reprise d’activité) en s’appuyant sur une réplication dans le cloud ». Microsoft fournit également un accès à une implémentation de la technologie sous forme de machine virtuelle (Azure StorSimple Virtual Appliance) capable de travailler en conjonction avec Windows Server et Hyper-V, mais aussi des serveurs Linux et VMware.

Le portail Azure enrichi

Lancé en avril à l’occasion de Build avec l’objectif de faire le pont entre plates-formes – sites web, bases de données – et les infrastructures – serveurs, réseau – pour simplifier le développement cloud, le portail Azure Preview Portal intégrera également des nouveautés le lundi 14 juillet. Notamment un catalogue nommé gallery qui permettra de créer, déployer et gérer machines et réseaux virtuels « en un clic » (idéal pour mettre en place des environnements SharePoint). A noter aussi la possibilité de gérer, depuis ce portail, les bases de données Azure SQL.

Pour Anne-Lise Touati, directrice serveurs et cloud de Microsoft France, « l’idée est de casser les silos pour les développeurs afin qu’ils puissent accéder à des environnements de production dans le cloud ». Elle ajoute, « avec les annonces autour d’Azure, nous passons une étape en étant capable de gérer des process IT (stockage hybride, pilotage des opérations IT via le portail Azure) mais aussi les process métiers avec la montée en puissance du DevOps ».

A lire aussi :

Cloud : Microsoft repense à des appliances pour Windows Azure

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur