Métiers : 4 profils data demandés par les industries du futur

Big DataData & StockageDéveloppeursDSIMachine LearningProjets

Les ingénieurs en IA, les responsables data (CDO), les consultants et architectes cybersécurité sont de plus en plus mobilisés par l’industrie en France.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La demande de compétences augmente pour les métiers de la donnée dans l’industrie, le bâtiment et les services associés en France. Quelles sont les professions Tech à suivre ?

L’Apec* (emploi cadres) et le CESI** (enseignement supérieur et formation) apportent une réponse dans leur revue de tendances 2019 pour l’usine du futur.

4 profils data/cybersec font partie des « métiers en émergence » dans le secteur :

Ingénieur, responsable data, consultant, architecte

1. Ingénieur en intelligence artificielle (IA)

En 2018, 284 offres (contre 89 en 2016) ont été publiées sur le site Apec.fr à l’attention d’ingénieurs, chercheurs et consultants en IA. 80% des offres proposaient un salaire brut annuel compris entre 35 000 et 55 000 euros. Et jusqu’à 75 000 euros à Paris.

Les employeurs d’Île-de-France sont d’ailleurs ceux qui recrutent le plus d’ingénieurs en IA. Les industriels installés en Occitanie et dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Sud (PACA) sont également demandeurs.

En outre, 82% des offres d’experts en IA proviennent de ces quatre régions.

2. Chief data officer (CDO)

Un pari sur l’avenir ? L’Apec indique que le nombre d’offres ciblant les CDO dans l’industrie est « encore faible ».

Toutefois, des annonces spécifiques émergent, comme cette offre de 2018 pour un(e) CDO dans le secteur du traitement de l’eau et des déchets (entre 120 et 150 K€ brut annuel).

La protection des données et des systèmes impliquent d’autres talents et compétences.

3. Consultant(e) cybersécurité

Le nombre d’offres a pratiquement doublé pour ce profil orienté conseil et cybersécurité entre 2016 et 2018 (852 annonces).

80% des offres proposent une rémunération annuelle brute variant de 38 000 à 58 000 euros.

Par ailleurs, une offre sur deux émane d’entreprises de la région Île-de-France. L’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes sont les deux autres régions qui recrutent le plus de consultants cybersécurité.

4. Architecte cybersécurité

Si le consultant « conseille et accompagne » le projet client, c’est l’architecte ou ingénieur cybersécurité qui « définit les choix techniques » de sécurité SI de l’organisation concernée.

Le nombre d’offres d’emploi pour ce profil a progrésse de 46% entre 2016 et 2018. 80% des 281 offres indexées sur le site de l’Apec l’an dernier affichaient un salaire compris entre 40 000 et 66 000 euros.

Là encore l’Île-de-France, l’Occitanie et la région PACA regroupent 83% de l’ensemble des offres publiées pour ce métier.

D’autres compétences pour le tout connecté

Au-delà des métiers associés aux données et à leur protection, d’autres profils technologiques sont recherchés par les acteurs du bâtiment et des industries du futur.

C’est notamment le cas des développeurs de l’IoT (en Auvergne-Rhône-Alpes, particulièrement) et des ingénieurs en réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée (AR).

*Apec : Association pour l’emploi des cadres.
**CESI : Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, et pilote du projet DEFI&Co.

(photo pixabay via pexels)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :
  • Emploi
  • métiers