Microsoft Messenger élargit ses flux d'activités à une vingtaine se sites communautaires

Réseaux

Facebook, Dailymotion, Twitter… Windows Live Messenger permet désormais à ses utilisateurs de suivre les activités en ligne de leurs contacts sur les principaux sites de réseautage.

Microsoft vient d’élargir les possibilités de communication de Windows Live Messenger. L’outil de messagerie instantané permet désormais à l’utilisateur de rester informé en temps réel des activités que ses contacts opèrent sur les principales plates-formes de réseaux sociaux du Net.

Microsoft a signé des accords de partenariat avec une vingtaine d’entres elles au premier rang desquelles Facebook (dans lequel Microsoft a investi 240 millions de dollars) mais aussi Dailymotion, WordPress, Overblog, Flickr, Twitter et, naturellement, Microsoft Spaces. MySpace, Viadeo ou encore Copainsdavant le seront prochainement. On remarquera l’absence de produits Google (Blogger, Picasaweb…).

Concrètement, dès qu’un “ami” des réseaux sociaux partenaires y effectue une action (poster une vidéo, une photo, un billet, un commentaire…), l’utilisateur de Live Messenger en est immédiatement informé depuis l’application de messagerie instantanée. Ce qui évite d’avoir à multiplier les visites sur les différents sites de réseautage pour découvrir la vie numérique de ses contacts. A condition que ces derniers donnent, via l’interface de paramétrage de leur compte, l’autorisation de diffuser les flux d’informations.

Le système s’appuie sur la fonction de lecture des flux d’activité (la partie “Quoi de neuf” ou newsfeed) introduite avec la version 2009 de Windows Live Messenger introduite en décembre dernier. Seuls les utilisateurs de cette version peuvent donc bénéficier du service. Selon Pierre Harand, directeur des services Internet grand public chez Microsoft France, Messenger 2009 serait désormais adopté par plus de 50 % des utilisateurs de l’outil.

Outre ses fonctionnalités de communications, Live Messenger se transforme aujourd’hui en agrégateur de flux d’activités en ligne de ses amis. De quoi accélérer l’adoption de la nouvelle version de Messenger et fidéliser une audience déjà importante avec environ 500 millions d’utilisateurs dans le monde (dont 22 millions en France selon l’éditeur). Pierre Harand rappelle que Messenger capte 15% du temps passé en ligne par les internautes français.

Mais l’intérêt n’est pas là, selon le porte-parole. “Nous voulons faciliter la vie des gens sur le Net. Il faut être aveugle pour ne pas voir qu’ils utilisent désormais plusieurs réseaux sociaux en ligne. Notre mission est de leur permettre de garder les liens avec leurs amis.” Une simplification d’usage qui visera également à faire grossir la part de Windows Live. “Les internautes peuvent également inviter en toute sécurité leurs contacts MySpace, Hi5 et Tagged à rejoindre leur réseau Windows Live, et réciproquement”, lit-on dans le communiqué.

Le partage des listes de contacts était d’ailleurs déjà possible avec Facebook et LinkedIn. La fonctionnalité de flux d’actualité fonctionne également sur la version mobile de Messenger ainsi que depuis Hotmail désormais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur