Microsoft paye pour utiliser Office 365

CloudRéseaux

L’université du Nebraska abandonne Lotus Notes pour l’Office 365 de Microsoft. Et reçoit au passage une prime de 250.000 dollars de ce dernier pour «l’aider» dans sa migration.

Un quart de million de dollars! C’est la modique somme versée par Microsoft à l’Université du Nebraska pour son adoption à sa solution de messagerie, communication et bureautique en ligne Office 365 en remplacement d’IBM Lotus Notes. Il semblerait que l’Université hésitait entre les services de Google et ceux de Microsoft. Ce dernier a donc su trouver les arguments convaincants : un gros chèque.

C’est du moins une indiscrétion que révèle la FAQ du site de l’University du Nebraska, laquelle justifie cette transaction comme une aide. Après une page de description comptant les avantages et les nouveautés disponibles avec Office 365, un dernier paragraphe relève que la somme de 250.000 dollars provenant de Microsoft sera dédiée à la migration des informations entre Lotus Notes et Office 365 et la conversion des usages, ainsi qu’à un support Premium couvrant la messagerie et les applications Office.

Autrement dit, ce que Redmond va généreusement verser sera directement récupéré. Les bénéfices issus de la facturation à l’usage des services arriveront donc au-delà de cette période de transition. Néanmoins, il est possible que les responsables de l’Université aient renégocié les prix des services en ligne de Microsoft dans le but de réduire au maximum le coût de l’offre. Mais la page web de l’Université n’apporte aucun élément de réponse à cette éventualité.

Par ailleurs, le choix d’Office 365 permettra à l’Université de diminuer ses dépenses informatiques (software, hardware, personnel). Lesquelles s’élèvent à 1 million de dollars par an. L’économie escomptée s’élèverait à un peu moins de la moitié des dépenses réduisant à un peu plus de 500.000 dollars le budget informatique de l’établissement universitaire, donc.

Payer les clients pour qu’ils utilisent les solutions maison est une politique qui risque de coûter des millions de dollars à Microsoft. Mais qui lui fait gagner des parts d’un marché basé sur la facturation à l’usage avec l’idée d’une forte rentabilité sur le moyen et long terme. En attendant, l’Université du Nebraska prévoit de commencer la migration de ses boîtes e-mail dès l’automne prochain en vue de finaliser l’opération avant l’été 2012.

___

Sondage

Microsoft officialise Office 365. Cette suite d'outils en ligne vous intéresse particulièrement pour (plusieurs réponses possibles) :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur