Nokia Asha 210 : le terminal social à petit prix

Poste de travailSmartphones

Fort d’une somme d’applications sociale embarquées, l’Asha 210 vise les consommateurs d’Internet mobile à petits budgets.

Nokia vient d’annoncer l’Asha 210. Rappelons que la gamme Asha s’inscrit comme le contrepoids de son offre Windows Phone, plutôt haut de gamme, et vise les marchés émergents tout comme les offres sans engagement des opérateurs occidentaux.

Le nouveau modèle des smartphones light, un terminal à écran 2,4 pouces (320 x 240 points, soit 169 ppp) avec clavier physique, s’articule autour du système d’exploitation S40, indique ITespresso.fr.

Malgré sa connectivité limitée aux réseaux GSM (pas de 3G), l’Asha 210 embarque un navigateur Internet (Xpress) optimisé (technologie de compression des données à 90% côté serveur) pour surfer sans trop de délais de latence. Mais au risque d’un coût prohibitif de la consommation de donnée.

Applications sociales à foison

Pour éviter les factures explosives, mieux vaudra utiliser le Wifi 802.11g (54 Mbit/s) disponible en complément. L’idéal pour accéder aux applications de réseaux sociaux intégrées : Facebook, Twitter, Viber, Foursquare et, particularité non négligeable sur ce type d’appareil, un client mail compatible Exchange…

De plus, l’application de messagerie multiplateforme WhatsApp sera accessible directement depuis une touche dédiée du clavier. Signalons également l’outil de géolocalisation Nokia Nearby qui s’appuie sur les réseaux cellulaires pour se repérer, à défaut de GPS.

79 euros

Le terminal bénéficie par ailleurs d’un capteur photo de 2 mégapixels, d’une batterie de 1200 mAh (12 heures d’autonomie annoncée), d’une version double SIM (non disponible en France), d’un lecteur de carte microSD pour pallier les 32 Mo de mémoire interne, du partage de fichier par Bluetooth…

Le tout pour 79 euros TTC. Un prix record pour un terminal attendu en juin qui devrait contribuer au succès de la gamme. Sur le premier trimestre 2013, Nokia a vendu 5 millions de terminaux Asha. Désormais moins, néanmoins, que les Lumia (5,6 millions). Les téléphones de base (feature phones) constituant toujours le plus gros volume du constructeur finlandais (près de 56 millions).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Nokia ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur