Nokia enrichit Symbian Belle de nouvelles applications Microsoft

Logiciels

Malgré les engagements autour de Windows Phone, Nokia et Microsoft poursuivent les développements des applications mobiles de Redmond pour Symbian. En vain?

Qu’on se souvienne. L’alliance entre Nokia et Microsoft ne date pas d’hier. Elle est antérieure à l’arrivée du nouveau PDG Stephen Ellop. En août 2009, l’ancien dirigeant de la division Entreprise de Redmond signait avec Olli-Pekka Kallasvuo, PDG de l’époque, un accord de développement des solutions mobiles d’Office et de Communicator (aujourd’hui Lynk) pour la plate-forme Symbian. On sait aujourd’hui que l’eau à, depuis, coulé sous les bureaux des conseils d’administration des deux entreprises pour aboutir à l’adoption prochaine de Windows Phone sur les terminaux du constructeur finlandais.

Il n’en reste pas moins que l’accord précédent se maintient et se concrétise. Les deux firmes lanceront d’ici la fin de l’année quatre « applications de productivité Microsoft » pour l’OS Symbian Belle, la nouvelle version de l’OS mobile de Nokia révélée fin août.

Il s’agit de Microsoft OneNote (outil de prise de note qui se synchronisera avec Microsoft SkyDrive puis SharePoint ultérieurement), Lync 2010 Mobile (service de communication unifiée), Document Connection qui permet d’afficher les documents présents sur le téléphone ou un site SharePoint (version 2010 seulement) et PowerPoint Broadcast, qui permet de « visionner des présentations directement du PC vers le mobile ».

Ces nouveautés s’ajoutent à la solution « Symbian Communicator » dévoilée en mai 2010. La liste des solutions Microsoft pour Nokia devrait se compléter au premier semestre 2012 avec l’arrivée de Microsoft Word, Excel et PowerPoint en tant qu’applications natives pour Symbian Belle, note ITespresso.fr.

En attendant, les clients de Nokia équipés d’un smartphone Symbian Belle pourront télécharger ces applications Microsoft « par le biais de mises à jour logicielles ». A savoir les terminaux N8, C7, C6-01, E7, E6, X7, 700, 701, 600 et Oro. Néanmoins, face à l’offensive iPhone et Android et l’arrivée prochaine de Windows Phone sur les futurs smartphones du finlandais, il est à craindre que ses solutions s’apparentent à un coup d’épée dans l’eau…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur