Nokia fusionne (presque) Meego dans Symbian

LogicielsOSSmartphones

Nokia annonce le déploiement d’un framework commun à ses systèmes d’exploitation mobile Symbian et Meego. Une bonne nouvelle pour les développeurs et une vision clarifiée vis-à-vis des partenaires constructeurs.

Nokia a profité de l’occasion de l’annonce de ses résultats du troisième trimestre pour clarifier sa stratégie plate-forme mobile. Rappelons que le constructeur finlandais développe le système Symbian via la fondation qu’il a fondé suite au rachat de l’entreprise éponyme en juillet 2008 d’un côté et, de l’autre, Meego, l’environnement pour smartphone né de la fusion entre Maemo et Intel Moblin. Deux environnements qui jettent un flou dans la stratégie du constructeur.

Nokia compte bien lever ce doute et a décidé « redéploiement » de sa stratégie de développement OS visant à « unifier les environnements » Symbian et MeeGo. On ne peut-être plus clair dans la stratégie de simplifier le travail de sa communauté de développeurs d’applications mobiles et d’apporter une vision claire à ses partenaires. Les départs de Samsung et Sony Ericsson de la fondation Symbian ont peut-être accéléré le mouvement. Il restera à vérifier que l’initiative du jour évitera l’hémoragie.

L’objectif est de se concentrer sur le framework Qt et de confirmer le support au langage HTML5, explique ITespresso.fr. Le framework Qt se positionnera comme bibliothèque d’applications de référence pour les futures évolutions de Symbian et les produits à venir sous MeeGo. Un tournant stratégique « visant à décloisonner le hardware, le software et le potentiel de services mobiles sur la gamme existante des smartphones Nokia ». Concrètement, dans une volonté de rationnaliser les efforts de développements, les prochaines évolutions de l’environnement Symbian seront développées avec Qt et la compatibilité sera assurée avec l’actuelle plate-forme Symbian 3. Profitons-en pour saluer l’initiative de supporter le HTML5 qui fait désormais l’unanimité au sein de la communauté Internet et des éditeurs de navigateurs web.

La démission de Lee Williams, qui dirigeait la Fondation Symbian depuis sa création en octobre 2008, a-t-elle un lien avec cette nouvelle approche du développement impulsée par Nokia? Officiellement, il a quitté son poste pour « raisons personnelles ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur