Nokia N900 : Linux Maemo dans un smartphone évolué

Réseaux

Le Nokia N900 est un produit placé à mi-chemin entre les smartphones et les tablettes PC de la compagnie. Il fonctionne sous Maemo, un OS basé sur Linux.

La famille des tablettes PC Nokia s’agrandit avec l’arrivée d’un nouveau membre, le N900. Si le N810 ajoutait un clavier au N800, le N900 propose une connectivité GSM.

Ce produit peut donc être utilisé en tant que téléphone mobile. Il utilise toujours le système d’exploitation Maemo, ce qui en fait le premier smartphone Linux de la compagnie. Au menu, un navigateur web basé sur le moteur de la fondation Mozilla, et de multiples applications dont les greffons Flash et Skype, deux poids lourds qui manquent toujours à l’appel sur l’iPhone.

Le N900 s’architecture autour d’un processeur TI OMAP 3430 cadencé à 600 MHz, de 256 Mo de mémoire vive et de 32 Go de disque flash. La partie graphique se compose d’un écran panoramique d’une diagonale de 3,5 pouces (résolution de 800 x 480 points) et d’une solution compatible OpenGL ES 2.0, la PowerVR SGX. La puissance est ici suffisante pour lire des fichiers vidéo encodés en H.264, y compris sur une télévision.

La partie réseau comprend un module GSM quadribande compatible 3,5G (HSPA), des cartes Wifi et Bluetooth, ainsi qu’un GPS. Un appareil photo numérique de 5 mégapixels complète les prestations de ce smartphone. Le tout pèse 181 g pour des dimensions de 110,9 x 59,8 x 19,6 mm. Nokia annonce que ce produit sera disponible en octobre, au prix public indicatif de 649 euros TTC.

nokian900.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur