Nokia ouvre une unité dédiée à la sécurité

MobilitéRéseauxSécurité

Nokia entend intégrer la sécurité dans le design de ses nouveaux produits et faire de cette question un facteur différenciant des offres concurrentes.

Nokia vient d’ajouter une branche supplémentaire à son portefeuille d’activités : la sécurité. Intégrée à la division Mobile Broadband (réseau mobile), pierre angulaire de l’activité Networks (locomotive du groupe depuis la vente de la division mobile à Microsoft), cette unité vise enrichir le portefeuille de solutions et à développer d’autres modèles d’affaires pour le secteur des télécoms. Il s’agit également d’intégrer la sécurité dans les designs de tous les prochains produits. A l’heure où le réseau s’inscrit comme l’épine dorsale du développement des services cloud, la sécurité devient une question incontournable et stratégique pour les opérateurs.

Dans une récente étude, Nokia soulignait le fait que 75% des clients finaux considèrent que leur opérateur est responsable de leur sécurité. Et ils seraient 40% à changer d’opérateur en cas de problème lié à la sécurité. Autant (les mêmes ?) sont prêts à payer un peu plus pour bénéficier d’une protection supplémentaire. Nokia veut donc être en mesure de répondre aux besoins de ses clients opérateurs face aux attentes des utilisateurs finaux et afficher la gestion de la sécurité comme un élément « de différentiation positive » en regard de ses concurrents.

Élargir l’écosystème

Pour y parvenir, l’entreprise d’Espoo exploitera ses ressources internes issues des équipes technologie et innovation mais aussi des opérations clients et des services mondiaux. Nokia entend également élargir son écosystème à de nouveaux acteurs qui viendront rejoindre ses partenaires du moment : Juniper Networks en premier lieu, les éditeurs Checkpoint et F-Secure, la technologie anti-DDoS Infoblox, le fournisseur de services de sécurité Saas Optenet et le certificateur Insta. Mais aucun nom n’est à ce jour évoqué. « Nous allons continuer à encourager le dialogue de l’industrie et de partage des connaissances en matière de recherche sur la sécurité pour améliorer la sensibilisation de ce domaine crucial de l’industrie des télécommunications, y compris avec l’offre open source, a justifié Marc Rouanne, vice président Mobile Broadband chez Nokia. Cela devient primordial alors que les réseaux mobiles évoluent vers le cloud. »

Récemment, Nokia a décidé de contribuer, en tant que sponsor platinium, au développement du logiciel OpenSSL. L’application open source de chiffrement victime de la faille critique Heartbleed a reçu le soutien de grands acteurs du marché tels que Google et Microsoft, notamment, dans le cadre de lu projet Core Infrastructure Initiative. Nokia a également annoncé son intention d’ouvrir, à Berlin, un centre de recherche dédié à la sécurité.


Lire également
Nokia investit fortement dans le marché de la voiture connectée


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur