Nokia Siemens ouvre un centre de services en Chine

4GRéseaux

Le nouveau centre de services de réseaux mobiles de Nokia Siemens Networks vise à alimenter le marché chinois… et mondial.

Nokia Siemens Networks entend bien profiter de la croissance chinoise pour se développer. L’équipementier germano-finlandais vient d’annoncer avoir ouvert un nouveau centre « Global Delivery » (GDC) en Chine.

Basé à Zhengzhou dans la province du Henan (au coeur du pays), ce centre fournira outils, procédures et ressources qualifiées pour gérer à distance des réseaux mobiles. Réseaux destinés bien sûr aux opérateurs locaux mais aussi, potentiellement, à ceux du monde entier.

Concrètement, les services des GDC se concentrent autour du conseil technologique, du design réseau, de leur déploiement et optimisation, de l’intégration système, du support et des services « managés ». Cette concentration de services vise à offrir des économies d’échelle aux différents clients opérateurs et entreprises, notamment grâce à des procédures automatisées et standardisées.

L’expertise du TD-LTE

Le centre de Zhengzhou ajoutera l’expertise de Nokia Siemens en matière de TD-LTE, technologies très haut débit mobile particulièrement déployées en Asie alors que l’Occident se concentre sur le FDD-LTE. L’équipementier a notamment expérimenté le TD-LTE en début d’année comme support de transmission en direct d’images vidéo HD (lire Nokia Siemens diffuse la télévision sur un réseau 4G TD-LTE).

Ce nouveau GDC « représente une nouvelle étape pour renforcer l’offre aux clients chinois et du monde entier qui pourront s’appuyer sur des niveaux de compétences mondiaux et les meilleurs pratiques, particulièrement pour le TD-LTE, sans aucune barrière de langue ou de lieu », a commenté, responsable des service delivery chez NSN. Fin 2012, précise l’équipementier, 21% des services étaient fournis depuis ses GDC.

Les Etats-Unis stratégiques

Si Nokia Siemens accentue ses investissements en Chine, il renforce aussi sa stratégie du côté du continent nord américain. Rick Corker, responsable de la division locale, vient notamment de rejoindre le comité de direction du groupe.

La zone américaine est, depuis l’arrivée du responsable à sa tête en avril 2011, la région qui a connu la plus forte croissance. Et pour cause, il s’agissait d’un territoire quasiment vierge pour NSN. L’équipementier compte bien profiter de l’envol de la 4G pour y accélérer ses développements à travers ses solutions LTE, notamment.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – La 4G, comme si vous y étiez !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur