NSN atteint les 2,6 Gbit/s en 4G

4GMobilitéRéseaux

NSN a battu un nouveau record de transfert de données sur un réseau mobile LTE TDD. En parallèle, l’équipementier améliore la gestion du signal de ses stations Flexi Multiradio 10.

Nokia Solutions and Networks (NSN) vient de franchir une nouvelle étape en matière de débits sur réseau LTE. Après avoir atteint le 1,6 Gbit/s en septembre 2012, la division équipements réseaux de Nokia annonce aujourd’hui élever la performance à 2,6 Gbit/s de données en réception. Un record.

Sur réseau commercial

Qui plus est, l’exploit s’est effectué sur un réseau commercial, celui de Sprint en l’occurrence, et non en laboratoire comme la fois précédente. L’équipementier s’est appuyé sur ses stations de base Flexi Multiradio 10 auxquelles il a attribué 120 MHz de bande de fréquences exploitée par l’opérateur américain. L’opération s’est faite sous technologie LTE-TDD (Time Division Duplexing) qui s’appuie sur une seule fréquences (et non deux comme pour le LTE-FDD, Frequency Division Duplexing) pour opérer les transferts de données.

Une démonstration en situation réelle qui laisse augurer une commercialisation potentielle de l’offre technologique et qu’entend démontrer l’équipementier au prochain Mobile World Congress de Barcelone (MWC2014) à la fin du mois. « NSN et Sprint montrent comment les opérateurs peuvent tirer la plus grande capacité de leur spectre TDD, déclare Zhang Qi, vice-président de TD-LTE chez NSN. Au Mobile World Congress, nous allons démontrer comment la vitesse record a été atteinte, ce qui prouve que la technologie TD-LTE et l’écosystème sont prêts à être déployés par tout opérateur en spectre TDD. » Une offre qui entend « dépasser les attentes des consommateurs ».

Téléchargement amélioré de 30%

En parallèle, NSN annonce avoir amélioré Smart Scheduler, son ordonnanceur propriétaire de ressources radio pour ses stations de base. Selon l’équipementier, cette évolution technologique permet de réduire les interférences de signal entre une antenne et un terminal (smartphone, tablette…) et d’améliorer de 30% la vitesse de réception des données. Particulièrement en limite de cellule ou les interférences se révèlent plus élevées qu’au centre, indique NSN.

Smart Scheduler est proposée sous forme d’une mise à jour logicielle compatible avec les stations Flexi Multiradio 10. « Notre solution élimine les besoins matériels supplémentaires, précise Zhang Qi et qui vise à garder l’architecture de réseau LTE simple et réduire la complexité inutile. » Une mise à jour valable tant sur les réseaux LTE TD que FD et qui sera également démontrée à Barcelone.

crédit photo  © federicofoto – shutterstock


Lire également
Ulrich Dropmann, NSN : « L’Europe profitera de la 5G pour combler son retard »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur