Numericable franchit les 500 000 abonnés très haut débit

Réseaux
Numericable box très haut débit

Hausse de la base clients et du chiffre d’affaires, dynamique autour du très haut débit. Numericable améliore sa situation et prépare sereinement l’avenir.

En matière de connexion très haut débit (à partir de 30 Mb/s), Numericable reste incontestablement l’acteur dominant sur le marché français. Dans le cadre de la présentation de ses résultats, le câblo-opérateur a annoncé ce jeudi 12 au matin avoir franchi les 500 000 clients au cours du premier trimestre. Contre 465 000 prises activées fin 2011 (et 346 000 un an auparavant). Il semble que l’offre très haut débit FTTB (terminaison coaxiale) du câblo-opérateur avance plus vite que celle du tout fibre résidentiel (FTTH). Par comparaison, les abonnements FTTH dépassent péniblement les 200 000 utilisateurs fin 2011.

Au total, Numericable revendique 938 000 clients Internet et TV (rappelons que l’opérateur offre aussi, voire avant tout à l’origine, un service de télévision payante) en 2011. Soit une petite hausse de 21 000 clients sur l’année. Son offre TV seule, justement, ne séduit plus que 433 000 contre 553 000 précédemment. Une baisse compensée par la hausse significative des clients en marque blanche (Darty, Auchan, Bouygues Telecom) qui passe de 103 000 fin 2010 à 206 000 fin 2011. Au total, Numericable s’appuie sur une base de 1,577 million de clients, stable d’une année sur l’autre (1,573 million en 2010).

Une hausse notable du chiffre d’affaires

Une stabilité qui se traduit par une hausse non négligeable (par les temps qui courent pour les opérateurs) du chiffre d’affaires de 2,1 % à 865 millions d’euros. Et un revenu net (Ebitda) de 436 millions d’euros contre 427 millions un an plus tôt (hors opération du marché belge dans lequel le câblo-opérateur a cédé ses activités en juillet dernier pour 75 millions d’euros). Le niveau des investissements se maintient à 186 millions d’euros (190 millions en 2010).

Il devrait s’intensifier en 2012 même si l’entreprise ne précise pas en quels termes. Numericable entend néanmoins intensifier le déploiement de la fibre pour atteindre les 6 millions de prises raccordables en France à l’horizon 2014 contre 4,3 millions actuellement. Le câblo-opérateur va également poursuivre ses efforts d’innovation sur les débits et la télévision connectée.

200 Mb/s… théoriques

Rappelons que sa BoxByNumericable permet d’atteindre des débits montants de l’ordre de 200 Mb/s, là où la fibre plafonne, pour l’heure, à 100 Mb/s. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit de débits théoriques, une récente étude de DegroupTest ayant montré des débits moyens FTTH autour de 25 Mb/s (avec des pointes à 50 Mb/s chez Free et 43 Mb/s chez Orange) contre une trentaine de mégabits du côté du câble (en moyenne toujours).

« Enfin, note Numericable dans sa communication, le marché de gros (fibre noire et terminaisons d’appels) a également connu une croissance dynamique. » Sans plus de détails. Fort d’une santé en amélioration, le câblo-opérateur aborde l’avenir sereinement. Son émission obligataire de 360 millions d’euros en février dernier lui permet de prolonger la maturité de sa dette jusqu’en 2019. Dette qui, entre 2008 et 2011, est passée de 7 à 5,3 fois l’Ebitda.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur