Online pousse son offre bare-metal Cloud sur serveur ARM Scaleway

CloudComposantsDatacentersDSIIAASPoste de travailProjetsServeurs

Online (filiale d’Iliad-Free) annonce la disponibilité générale de son offre IaaS Scaleway, basée sur des serveurs ARM dédiés sans virtualisation.

Deux années de R&D auront été nécessaires à Online.net pour finaliser la plate-forme Scaleway, basée sur une architecture ARM à 4 cœurs et capable de reproduire toutes les fonctionnalités Cloud directement dans le hardware, sans passer par une couche de virtualisation.

Fabriqué près de Laval, le matériel était testé depuis octobre 2014 dans le cadre d’une offre IaaS (Infrastructure-as-a-Service) reposant sur des serveurs dédiés et accessible sur invitation. Online.net (filiale hébergement du groupe Iliad-Free) en annonce aujourd’hui la disponibilité générale.

Le bare-metal Cloud arrive

La faible empreinte de l’architecture ARM permet de loger 912 serveurs par rack. Mais là n’est pas le principal argument de Scaleway : sur le principe du « bare-metal cloud » (littéralement, comment faire du cloud directement sur le métal, c’est-à-dire à même les serveurs), l’offre doit surtout proposer des performances prédictibles, par opposition aux services basés sur des indicateurs de type vCPU et vRAM, dont le rendement n’est pas constant dans le temps, selon ITespresso.

Scaleway est facturé à l’usage : 2 centimes d’euro HT par heure avec 1 Go de stockage objet et des requêtes illimitées tout comme le volume de données transféré. Si l’on dépasse les 500 heures d’utilisation dans le mois, un tarif forfaitaire de 9,99 dollars HT s’applique.

Chaque serveur dispose de 4 coeurs Marvell ARMv7 (Online.net annonce un score de 12 747 sur CoreMark) accompagnés de 2 Go de RAM, 50 Go de mémoire flash et une bande passante garantie de 200 Mbit/s avec une adresse IPv4 publique.

Une pré-configuration active compatible Docker

La fonction ImageHub permet de déployer des serveurs avec une configuration prédéfinie ; par exemple en exploitant des images communautaires. Online.net propose aussi un choix de distributions Linux (Ubuntu, Debian, Fedora, Archlinux) et plusieurs services dont WordPress, Owncloud… et Docker. Cette technologie open source destinée à automatiser les déploiements applicatifs est prise en charge par l’architecture Scaleway.

L’ImageHub constituera aussi une vitrine pour les utilisateurs qui adhéreront au programme développeurs. Ils pourront exploiter l’API mise à leur disposition pour automatiser la plate-forme et les déploiements. Mais aussi exécuter des opérations via des bibliothèques et outil hébergés sur S3 d’Amazon Web Services.

A ce socle s’ajoutent diverses options parmi lesquelles l’extension de la capacité de stockage. Il faut compter 2 euros HT par mois pour chaque palier de 50 Go supplémentaires sur SSD – jusqu’à 1 To. Autre option : une bande passante « premium » (1000 Mbit/s) pour 2 centimes par gigaoctet consommé. Online.net assure aussi des prestations de support technique, échelonnées de 49 à 490 euros par mois.

A lire aussi :

Online revoit son hébergement mutualisé… et le prépare au cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur