Oracle danse la Java avec les machines OS X et ARM

Logiciels

Le système d’exploitation OS X et les cartes-mères ARM sont les grands gagnants de cette livrée javanaise aoûtienne signée Oracle. La technologie JavaFX également.

Oracle vient de livrer une nouvelle version de son environnement d’exécution Java : Java Standard Edition 7 Update 6 (Java SE 7u6).

JavaFX en prime time

Première grande nouveauté de cette mouture, l’intégration en standard de JavaFX sous Windows, OS X et Linux. Ceci permettra à cette technologie d’être plus largement diffusée et donc plus attrayante pour les développeurs.

Notez que la mise à disposition de JavaFX sous ces trois OS est le fruit d’un long travail de fond. Le support d’OS X a en effet été finalisé avec JavaFX 2.1 et celui de Linux avec JavaFX 2.2, une mouture présentée en même temps que Java SE 7u6.

La firme lance également la première version stable de JavaFX Scene Builder, son éditeur d’interfaces utilisateur pour JavaFX. Il sera le compagnon idéal de NetBeans. Notez que ce produit n’est aujourd’hui disponible que sous Windows et OS X.

OS X traité en égal avec Windows

Avec Java SE 7u6, Oracle reprend la main sur les configurations fonctionnant sous OS X. La firme livre en effet son environnement Java (JRE comme JDK) en direct pour les machines Apple.

Le site java.com proposera ainsi le JRE en moutures OS X et Windows, sous une même bannière et avec une politique de mise à jour identique pour les deux systèmes. Une avancée appréciable.

Java sur Raspberry Pi

Dernière avancée, la présence d’un environnement de développement adapté aux machines ARM fonctionnant sous Linux.

Selon les propres termes de la firme, il sera adapté à des systèmes aussi divers que les microserveurs ARM (dans lesquels Oracle ne croit pourtant guère) ou les cartes low cost comme les BeagleBoard, PandaBoard ou le Raspberry Pi.

Ce JDK est accessible gratuitement (ce qui n’est pas le cas des autres offres Java pour puces ARM), mais ne comprend pas certaines technologies avancées, comme JavaFX, le greffon pour les navigateurs web, ou le ramasse-miettes de nouvelle génération intégré aux versions classiques de Java SE.

Les développeurs de la firme promettent toutefois un support prochain du hardfloat et de JavaFX. L’aventure du JDK 7 sous ARM ne fait donc que commencer. Détail qui a son importance, il n’y a pas de branche ARM pour l’OpenJDK. Si le JDK ARM est gratuit, son code n’est donc pas reversé sous licence open source.

Crédit photo : © Nikolai Sorokin – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du “Hello world!” ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur