Outsourcing IT : le RGPD freine le marché en Europe

CloudExternalisationIAASProjets
Quiz inventeurs europeens (crédit photo © silver tiger - shutterstock)

Dans la région EMEA, les prestations « as-a-service » ne compensent pas la baisse des contrats d’outsourcing traditionnel constatée par l’ISG Index.

En Europe, l’entrée en vigueur, le 25 mai prochain, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) impacte à la baisse le marché de l’externalisation informatique. Malgré les migrations vers le Cloud. « Un bon nombre d’entreprises accordent toute leur attention aux préparatifs visant à se conformer au RGPD et à éviter les possibles répercussions négatives sur leurs activités », explique Lyonel Roüast, associé et président d’ISG SEMEA.

Selon l’ISG Index, les contrats outsourcing et services pesaient 3 milliards d’euros (en valeur annuelle) au premier trimestre 2018. Un chiffre en baisse de 20% par rapport à l’année précédente dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

En cause : la chute en valeur de l’outsourcing traditionnel. Celui-ci regroupe l’ITO (information technology outsourcing ou externalisation des activités informatiques) et le BPO (business process outsourcing ou externalisation des processus d’affaires).

ISG, qui évalue les contrats d’externalisation d’au moins 4 millions d’euros chacun en valeur annuelle, précise que le nombre de contrats d’outsourcing classique a reculé de 3% seulement. Leur valeur, elle, a chuté de 40% en un an à 1,7 milliard d’euros. La France a mieux résisté (+30% en valeur pour l’outsourcing traditionnel). Mais « la faible performance des plus gros marchés en Europe, que sont le Royaume-Uni et la région germanophone (Allemagne, Autriche, Suisse), a tiré le marché vers le bas », indique la société d’études.

Infrastructure Cloud

Si l’externalisation informatique traditionnelle est à son plus bas, les prestations IT proposées en tant que service, elles, bondissent de 37% en glissement annuel.

La valeur annuelle des contrats as-a-service atteint ainsi son plus haut niveau enregistré dans la région jusqu’ici : 1,4 milliard d’euros, rapporte ISG (Information Services Group).

Ainsi, le sourcing as-a-service représente désormais 46% du marché en valeur pour la région EMEA. Une croissance qui s’explique surtout par la forte demande de prestations infrastructure en tant que service (IaaS) émanant de grandes entreprises.

La valeur annuelle des contrats IaaS a augmenté de 48% en glissement annuel à 1,1 milliard d’euros. Les contrats du logiciel en tant que service, eux, ont progressé de 13%.

Et tous les voyants de l’externalisation, classique ou en tant que service, sont au vert dans d’autres régions (Amériques et Asie-Pacifique).

À l’échelle mondiale, le marché de l’outsourcing a atteint un nouveau record : 12,2 milliards de dollars (10 Md€ environ, +11%) au 1er trimestre 2018. Il est porté par les 40% de croissance du « as-a-service », à 5,9 milliards de dollars (4,8 Md€) en valeur annuelle.

Un mouvement qui devrait se poursuivre sur l’ensemble de l’année 2018.

(crédit photo © silver tiger – shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur